•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec croit plus que jamais au projet de cimenterie à Port-Daniel

Construction de la cimenterie de Ciment McInnis
Construction de la cimenterie de Ciment McInnis Photo: Radio-Canada/William Denis-Bastille

Le gouvernement Couillard est persuadé que le projet de Ciment McInnis, à Port-Daniel–Gascons, en Gaspésie, va s'avérer payant.

Le premier ministre Philippe Couillard a assuré dimanche, en marge du congrès des jeunes libéraux, à Saint-Augustin-de-Desmaures, près de Québec, qu'il s'agit d'« un bon projet ».

« La première question qu'on a posée en arrivant au gouvernement, c'est : "Est-ce que c'est un projet qui tient la route commercialement?", a-t-il rappelé en point de presse. Et non seulement on a répondu oui à l'époque, l'évaluation la plus récente, des dernières semaines, à la suite de dépassements de coûts sur le chantier, faite par la Caisse de dépôt et d'autres personnes, conclut qu'il est encore plus intéressant que ce qu'on pensait au début. »

Il y a là un actif – je prends les mots de la Caisse, ce n'est pas moi qui les invente – un actif de classe mondiale qu'il faut développer.

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

M. Couillard a invoqué « la qualité du calcaire » de même que le « développement du marché nord-américain pour le ciment » pour appuyer ses affirmations.

En entrevue, Sébastien Proulx, ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, a abondé dans le même sens : « Ce n'est pas que pour le marché local. Il y a effectivement des perspectives d'avenir intéressantes pour l'étranger également. »

« Le réseau qui se met en place actuellement pour la distribution à l'étranger est très important », selon le ministre.

Je pense que l'avenir est bon pour la cimenterie de Port-Daniel. Maintenant, il y a des gens autour de la table qui sont, je dirais, bien outillés pour mener le projet à terme et lancer l'exploitation dans les délais requis.

Sébastien Proulx, ministre responsable de la Gaspésie

Dépassements de coûts

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a annoncé jeudi dernier avoir pris le contrôle du projet de Port-Daniel–Gascons, en raison d'importants dépassements de coûts, et y avoir injecté 125 millions de dollars de plus.

Une nouvelle administration s'est installée pour remettre le projet sur les rails, et elle a « toute l'expertise opérationnelle » pour le faire, a assuré le président de la CDPQ, Michael Sabia, au lendemain de l'annonce.

« Nous avons plusieurs chemins de développement de ce projet qui, selon nous, seront bien rentables », a-t-il assuré.

Avec les informations de François Cormier

Est du Québec

Politique