•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baie-Comeau, meilleur endroit pour observer le requin du Groenland, selon des chercheurs

Des requins du Groenland sont présents dans le Saint-Laurent, à hauteur de Baie-Comeau.

Des requins du Groenland sont présents dans le Saint-Laurent, à hauteur de Baie-Comeau.

Photo : Marlène Joseph-Blais - Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le requin du Groenland, réputé pour vivre jusqu'à 400 ans, fréquente les eaux du fleuve Saint-Laurent. Des chercheurs estiment même que le meilleur endroit pour l'observer est Baie-Comeau, sur la Côte-Nord.

Le président et directeur scientifique du Groupe d'étude sur les élasmobranches et le requin du Groenland, Jeffrey Gallant, et d'autres plongeurs ont fait près de 200 rencontres avec des requins du Groenland dans le secteur de Baie-Comeau depuis 13 ans.

« On descend environ à une soixantaine de pieds et on attend quelques minutes. Et puis c'est le requin qui vient volontairement vers les plongeurs par curiosité. »

— Une citation de  Jeffrey Gallant, directeur scientifique du Groupe d'étude sur le requin du Groenland

L'organisme qu'il a fondé cherche à mieux comprendre les habitudes de vie de cette espèce.

Le président et directeur scientifique du Groupe d'étude sur les élasmobranches et le requin du Groenland, Jeffrey Gallant
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le président et directeur scientifique du Groupe d'étude sur les élasmobranches et le requin du Groenland, Jeffrey Gallant

Photo : Marlène Joseph-Blais - Radio-Canada

« On nage derrière, on pose le radio émetteur. Dans 75% des cas, le requin déguerpit rapidement vers l'eau profonde. Et puis une fois sur quatre, le requin va se retourner pour voir qui vient de le piquer, mais ce n'est jamais devenu une confrontation », explique le chercheur. 

Selon Jeffrey Gallant, il faut être prudent en plongeant dans le Saint-Laurent. Lorsque la visibilité est mauvaise sous l'eau, les chances d'entrer en collision avec un requin du Groenland sont bien réelles. 

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec