•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ban Ki-moon souligne l'ouverture du Canada envers les réfugiés

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon

Photo : Getty Images / Mike Coppola

La Presse canadienne

Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a exprimé sa gratitude vendredi envers le Canada pour sa réponse à la crise des réfugiés, soulignant le geste des citoyens qui ont ouvert leurs bras aux personnes qui n'avaient nulle part où aller.

Dans un discours à l'Université de Calgary, Ban Ki-moon a dit qu'il était reconnaissant pour l'engagement « généreux et compatissant » du gouvernement canadien à accueillir des dizaines de milliers de réfugiés syriens.

Le chef de l'ONU a rencontré les familles de réfugiés syriens à Calgary plus tôt dans la journée et a rappelé le témoignage d'une mère dont le fils sourd a reçu une balle dans le cou.

Ban Ki-moon a ajouté que les réfugiés n'ont pas été accueillis aussi ouvertement ailleurs dans le monde.

Toute cette xénophobie, la discrimination, nous devons rejeter cela.

Ban Ki-moon

Ban Ki-moon a également rencontré des dirigeants autochtones à l'occasion de sa première visite officielle en Alberta depuis qu'il est devenu Secrétaire général en 2007.

Son discours coïncidant avec la Journée internationale de la jeunesse, il a insisté sur trois domaines dans lesquels les jeunes peuvent agir : la lutte contre le chômage, le développement de la paix et de la sécurité ainsi que la lutte contre le changement climatique.

Ban Ki-moon a noté qu'il y avait 75 millions de jeunes chômeurs dans le monde.

« Ceci est un énorme défi pour les Nations unies et les dirigeants du monde, mais les jeunes peuvent faire partie de la solution », a-t-il déclaré.

Politique