•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Edmonton : été pluvieux, moustiques heureux

Un moustique

Les populations d'insectes piqueurs profitent d'une saison estivale pluvieuse pour se reproduire.

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

Les insectes piqueurs sont d'habitude plus présents au début de juin, mais le printemps sec suivi de fréquentes précipitations en juillet a fait surgir un grand nombre de moustiques.

Mike Jenkins, technicien en sciences biologiques pour la Ville d'Edmonton, explique que la population de moustiques durant la saison estivale augmente en fonction des pluies. Les insectes piqueurs se reproduisent davantage et, « après les éclosions, les moustiques partent rapidement à la recherche de leur repas », souligne-t-il.

Même si le nombre de moustiques varie en fonction des zones de la ville, Mike Jenkins considère qu'ils sont plus nombreux depuis deux semaines.

Pour réduire la quantité de nouveaux essaims de moustiques, Mike Jenkins précise que la Ville a envoyé des équipes dans les quartiers d'Edmonton. « Nous avons pour mission d'éradiquer les larves de moustiques, en trouvant les endroits où ils se reproduisent, la plupart du temps dans des lieux près d'eau », mentionne-t-il.

Les équipes utilisent des insecticides microbiens, qui ciblent les larves de moustiques. L'objectif est d'éviter que celles-ci ne deviennent adultes, car c'est à ce moment-là que les moustiques commencent à piquer.

Les moustiques vont toutefois perdre peu à peu leur appétit, puisque l'automne approche. « Ils sont en train de se préparer pour l'hiver, ils vont avoir de moins en moins faim de sang », explique Mike Jenkins. Il ajoute que leur activité diminue progressivement, jusqu'à la première neige.

En attendant, Mike Jenkins conseille aux Edmontoniens de garder les insectes à distance en employant un vaporisateur répulsif et en portant pantalons et manches longues.

Alberta

Environnement