•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La N.-É. réagit aux propos racistes d'un conseiller municipal

L'édifice de l'Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse

Province House à Halifax

Photo : nslegislature.ca

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse songe à édicter un code de conduite pour tous les conseils municipaux de la province, à la suite d'un incident à caractère raciste survenu dans un restaurant.

Le ministre des Affaires municipales, Zach Churchill, a admis jeudi que la réflexion de son gouvernement faisait suite aux propos que le conseiller municipal d'Amherst, George Baker, avait tenus, de son propre aveu, dans une pizzeria de la ville.

Le conseiller avait alors lancé aux employés qu'il n'était pas leur « nègre ».

Le ministre Churchill a rappelé jeudi que, si certains conseils municipaux se sont déjà dotés d'un code de conduite, ce n'est pas obligatoire en vertu de la Loi sur les villes.

Alors que le gouvernement procède justement à une réforme de la Loi, l'inclusion d'un code de conduite pour toutes les villes est envisageable, a indiqué le ministre Churchill. On pourrait par exemple s'inspirer du code de conduite des députés provinciaux, a-t-il suggéré.

Le conseil municipal d'Amherst a discuté de l'incident lors d'une séance extraordinaire, lundi, mais a conclu qu'il n'avait pas l'autorité pour intervenir en cas de mauvaise conduite d'un de ses membres.

Le conseiller Baker est aussi membre de la Commission de police d'Amherst.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie