•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nasra Adem, artiste de création parlée, poète lauréate des jeunes

Nasra Adem, poète lauréate des jeunes pour la ville d'Edmonton

Nasra Adem, poète lauréate des jeunes pour la ville d'Edmonton.

Photo : Nasra Adem

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La poète et artiste de création parlée (en anglais « spoken word »), Nasra Adem, est depuis fin juin la poète lauréate des jeunes pour la Ville d'Edmonton. L'artiste multidisciplinaire a succédé à Charlotte Cranston qui a été la première à occuper ce poste lancé en 2015 pour célébrer les créations poétiques des jeunes.

Pendant son mandat d'un an, Nasra Adem doit écrire au moins deux poèmes originaux et déclamer ses créations à travers la ville et lors des événements culturels. « Mon objectif est de faire en sorte que la poésie, la création parlée et le slam soient présents dans les écoles secondaires », dit la jeune femme de 22 ans.

Selon elle, les jeunes aiment la poésie, mais le système d'éducation la leur présente comme quelque chose d'inaccessible et comme une forme de littérature déconnectée de la réalité.

J'espère inciter les jeunes à raconter leurs histoires, à réinventer et à réimaginer le sens de la poésie. La poésie, ce n'est pas seulement Shakespeare, ce n'est pas seulement Robert Frost.

Une citation de :Nasra Adem

L'Alberta, l'Ontario et des racines africaines

La nouvelle poéte lauréate des jeunes est née à Calgary d'une famille d'origine éthiopienne. À l'âge deux ans, elle déménage en Ontario avec les siens. De retour en Alberta en 2007, elle s'installe à Edmonton pour amorcer ses études secondaires. Et petit à petit, elle y trouvera sa place.

« Quand j'étais au secondaire et quand j'apprenais les arts à l'université, les jeunes femmes noires étaient peu représentées sur les diverses scènes artistiques, à deux ou trois exceptions près », se souvient-elle.

Je ne voyais personne qui partageait mon passé ou celui de ma communauté somalienne ou éthiopienne sur ces scènes. Je souhaitais être présente, mais je pensais que personne ne voudrait pas entendre ou comprendre ce que j'avais à dire. Alors cela me tenait à distance de ces espaces.

Une citation de :Nasra Aem

Sa vie a changé quand elle a découvert la création parlée, d'abord sur Internet. « Quand j'ai vu des gens raconter leurs histoires à travers la poésie, quand je pouvais monter sur scène pour trois minutes et que tout le monde était obligé de m'écouter, cela a vraiment changé les choses pour moi. J'ai commencé à voir Edmonton autrement, car il y avait finalement une place pour moi », explique la poète.

La poète Nasra Adem.

« Muse » (Nasra Adem, en anglais)

Photo : Nasra Adem

Tout un décollage

Nasra Adem s'est jointe au collectif Breathe In Poetry qui tenait tous les mardis soirs le Rouge Poetry Slam, des présentations de créations parlées, au Rouge Lounge sur l'avenue Jasper, à Edmonton. C'est là, un soir, qu'elle a impressionné Titilope Sonuga, poète et écrivaine d'origine nigériane, lauréate du Prix d'écrivain émergent de l'Association des auteurs du Canada en 2011.

Titilope Sonuga, l'une des fondatrices du collectif Breathe In Poetry m'a prise par l'épaule et elle m'a dit : "Nous avons besoin de toi, tu dois faire du slam parce que premièrement, tu es une noire, et deuxièmement, tu es une femme." 

Une citation de :Nasra Adem

La nouvelle poète lauréate des jeunes n'a pu résister à cette interpellation. « J'ai commencé à faire du slam, j'ai participé à des compétitions, j'ai remporté mon premier slam. » En 2014, elle a été la capitaine de l'équipe de slam d'Edmonton qui a bien performé à l'échelle nationale.

Depuis, je m'investis de plus en plus dans la communauté. Je fais ma place en tant qu'artiste-poète et femme noire à Edmonton.

Une citation de :Nasra Adem

Nasra Adem a étudié le théâtre musical à l'Université Grant MacEwan pendant deux ans. Elle a cofondé le groupe Sister 2 Sister qui réunit une fois par mois des femmes artistes de couleur. Elle a aussi déjà donné de nombreux spectacles en différents endroits au Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !