•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers une nouvelle politique culturelle québécoise

Le ministre de la Culture et des Communications du Québec, Luc Fortin, et le député de Dubuc, Serge Simard, lors de la consultation publique à Saguenay, le 8 août 2016.
Le ministre de la Culture et des Communications du Québec, Luc Fortin, et le député de Dubuc, Serge Simard, lors de la consultation publique à Saguenay, le 8 août 2016. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les consultations publiques en vue du renouvellement de la politique culturelle du Québec ont repris lundi à Saguenay. Une cinquantaine de personnes étaient réunies au Centre culturel du Mont-Jacob.

Cette tournée du ministre de la Culture et des Communications Luc Fortin s'est amorcée en juin. L'objectif est de revoir la politique nationale qui date de 1992 en tenant compte, entre autres choses, des nouvelles pratiques culturelles et des avancées technologiques.

« Beaucoup de choses ont changé depuis 1992, notamment le numérique, qui est venu bousculer nos habitudes de consommation en matière de produits culturels. Alors ce sont des choses que l'on doit prendre en considération », explique le ministre Fortin.

En tout, sept organismes du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont déposé un mémoire, soit le Conseil régional de la Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean, l'École Florence Fourcaudot, la Société d'histoire du Lac-Saint-Jean (Service d'aide-conseil à la rénovation patrimoniale), Caravane Film, Yves Lacourcière, le Réseau muséal et patrimonial du Saguenay-Lac-Saint-Jean, et le Ciné-club de Chicoutimi.

Le processus de consultations publiques se poursuit jusqu'au 29 août. Un comité-conseil composé de Liza Frulla, Louise Sicuro, Nadine St-Louis, Sylvie Gamache, Ian Gailer, Gabriel Bran Lopez, Hugues Sweeney et Sandy Boutin a été formé afin de donner des avis au ministre Fortin lors de cette démarche.

Il faut reconnaître l'apport économique de la culture

Jocelyn Robert, président du CA, Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean

Il est nécessaire d'augmenter le financement des organismes de formation en danse. Je crois aussi qu'il pourrait y avoir la mise en place d'un programme de formation en danse au niveau collégial dans la région.

Julie Morin, directrice générale, École Florence Fourcaudot

Il est impératif que Caravane Films, comme les autres organismes qui mettent en valeur une cinématographie nichée, puisse compter sur un appui important du ministère, via l'implantation des créneaux d'excellence.

Marie-Élaine Riou, directrice générale Festival Regard

Saguenay–Lac-St-Jean

Arts