•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La station de ski Whistler vendue à l'américaine Vail

Une piste de ski à Whistler en Colombie-Britannique
Une piste de ski à Whistler en Colombie-Britannique Photo: Philippe Moulier/ICI Radio-Canada
La Presse canadienne

Le propriétaire d'un des plus grands centres de ski du Canada, Whistler Blackcomb Holdings, passera aux mains de l'américaine Vail Resorts dans le cadre d'une transaction amicale évaluée à près de 1,4 milliard de dollars.

Les actionnaires de Whistler Blackcomb se font offrir 676 millions de dollars en espèces et environ 715 millions de dollars en actions de Vail.

Selon le président et chef de la direction de la populaire station en Colombie-Britannique, David Brownlie, l'entente procurera à Whistler un appui financier et un accès aux marchés dont la station a besoin pour devenir l'une des meilleures destinations de ski au monde.

« Nous croyons que le fait de travailler avec Vail va accélérer notre plan d'affaires et nous avons hâte d'aller de l'avant [avec cette entente] », a expliqué M. Brownlie.


Vail Resorts, établie au Colorado, exploite neuf stations de montagne et deux aires de ski aux États-Unis et en Australie. Whistler Blackcomb, le centre de ski le plus grand et le plus visité en Amérique du Nord, deviendrait son premier actif au Canada.

Whistler Blackcomb a dévoilé, plus tôt cette année, un ambitieux projet d'expansion de 345 millions de dollars, surnommé « Renaissance ». Celui-ci doit permettre de construire des installations moins vulnérables aux conditions météorologiques, d'améliorer les infrastructures sur la montagne et d'augmenter l'offre immobilière.

Le chef de la direction de Vail Resorts, Rob Katz, a indiqué s'être engagé en faveur de l'expansion du centre de ski, situé environ 125km au nord de Vancouver. En outre, il a assuré que la transaction n'avait rien à voir avec la faiblesse du dollar canadien.

« Dans l'industrie du ski, tout ce qui compte est le long terme, et nous le savons très bien. Nous planifions des choses pour les 10 ou 20 prochaines années, et les devises avancent et reculent », a fait savoir M. Katz.

L'appui financier de Vail et son large réseau de consommateurs joueront un grand rôle dans l'augmentation des activités de Whistler Blackcomb, estime Rob Katz.« Nous sentons depuis longtemps que Whistler Blackcomb est vraiment le mieux positionné des centres nord-américains pour profiter de la croissance à laquelle nous nous attendons [du tourisme chinois], particulièrement dans le contexte où la Chine commencera à se préparer pour les Jeux olympiques d'hiver de 2022 à Pékin », a-t-il ajouté.

L'entente devrait être conclue cet automne.

Alberta

Économie