•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un garçon au grand coeur vend du maïs soufflé pour aider des jeunes défavorisés

Simon Gallant devant son kiosque à maïs soufflé

Simon Gallant

Photo : Radio-Canada/Maryse Lemieux

Radio-Canada

Simon Gallant, 10 ans, vend du maïs soufflé au marché de Shediac, au Nouveau-Brunswick, pour payer l'inscription au hockey d'un enfant plus défavorisé.

Un texte de Maryse LemieuxTwitterCourriel

À côté de lui, à son kiosque au marché, une affiche explique que ses profits paieront l'inscription au hockey d'un enfant défavorisé de la région de Kent-Sud.

« Il y a des entreprises qui paient des inscriptions de hockey, et moi je voulais faire comme elles. Donc, je vais payer une inscription », dit-il.

Simon Gallant passe tous ses dimanches, depuis le mois de juin, au marché. À 5 $ le paquet de maïs soufflé, il a déjà amassé plus de 1000 $.

La fibre entrepreneuriale, il l'a depuis quelques années. « Je rêvais de démarrer ma propre entreprise et mes parents disaient non parce que j'étais trop petit », souligne-t-il.

Lynn Cormier, sa mère, passe 20 heures par semaine à l'aider à faire le maïs soufflé au caramel.

« Ça vaut la peine. On aime ça. Ça va bien. Simon aime ça aussi et il travaille fort. On est contents pour lui », affirme Mme Cormier.

Une cliente achète du maïs souffléAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Radio-Canada/Maryse Lemieux

Simon doit également amasser assez d'argent pour payer son kiosque au marché l'an prochain afin de recommencer l'expérience.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie

Société