•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zedbed à Shawinigan : rétrécir les matelas pour conquérir le marché en ligne

La machine à compresser sous vide de l'entreprise Zedbed à Shawinigan.

La machine à compresser sous vide de l'entreprise Zedbed à Shawinigan.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'entreprise Zedbed à Shawinigan vient d'investir 200 000$ dans une machine à compression sous vide pour emballer tous les formats de matelas en mousse de l'entreprise dans des cartons aussi grands qu'un sac de golf. Une technologie qui devrait permettre à l'entreprise de percer le marché global de la vente en ligne de matelas estimé à un milliard de dollars.

Au Québec, une personne sur deux a fait des achats en ligne au cours de la dernière année et près du trois quart de cette clientèle est âgée entre 25 et 34 ans. Une tranche démographique que Zedbed veut aller chercher avec le déploiement de sa stratégie de commerce électronique.

« Pour eux, c'est beaucoup plus simple, beaucoup plus rapide, beaucoup plus économique d'acheter en ligne et pour certains, ça a toujours été comme ça. »

— Une citation de  Davide Gélinas, vice-président Zedbed
Un matelas de grande taille une fois compressé et emballé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un matelas de grande taille une fois compressé et emballé.

Photo : Radio-Canada

« C'est normal qu'en 2016, que cette entreprise-là, si elle veut se développer, croître, augmenter ses parts de marché, elle doit s'orienter justement vers le commerce électronique donc aller chercher les clients chez eux », renchérit pour sa part Éliane Moreau, membre de l'Institut de recherche en PME et professeur en système d'information.

Malgré le virage vers le commerce en ligne, les matelas en magasin sont là pour rester soutient Zedbed.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !