•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment expliquer la présence francophone au Brésil?

Une vue aérienne de Rio au Brésil.

Une vue aérienne de Rio au Brésil.

Photo : Reuters

Radio-Canada

Saviez-vous que le Brésil, qui accueille les Jeux olympiques 2016, compte plus de 600 000 locuteurs francophones? C'est du moins le portrait publié récemment dans les cahiers de l'Observatoire démographique et statistique de l'espace francophone. Il s'agit d'une donnée comparable au nombre d'Ontariens ayant déclaré le français comme langue maternelle ou langue parlée à la maison, selon le dernier recensement de Statistique Canada, en 2011.

Toute proportion gardée, dans un pays de quelque 200 millions d'habitants, l'importance du français au Brésil y reste relative - mais non négligeable pour un territoire qui n'a jamais été colonisé par la France.

Il faut dire cependant qu'au cours de son histoire, le pays a été marqué politiquement par les idées de la Révolution française.

« Le Brésil s'est beaucoup laissé influencer au 19e siècle par ce mouvement de libération représenté par la France », explique Étienne Rivard, professeur de géographie à l'Université de Saint-Boniface, au Manitoba.

D'autres chiffres

Selon les données de Statistique Canada provenant du recensement de 2011, c'est plus de 1 million de personnes hors Québec qui déclarent le français comme langue maternelle.

Population hors Québec ayant déclaré le français comme :
Langue maternelle : 1 066 580
Langue parlée à la maison : 1 090 305
Le français comme langue parlée le plus souvent à la maison : 664 730
(Statistique Canada, recensement de 2011) (Nouvelle fenêtre)

Encore aujourd'hui, cet attachement à l'Europe reste important, notamment avec une présence importante du réseau des Alliances françaises, qui a pour objectif la diffusion de la langue et de la culture française.

Un peu comme ailleurs en Amérique latine, l'élite a souvent fait du français une langue étrangère prisée.

Étienne Rivard, professeur de géographie à l'Université de Saint-Boniface

Selon des données de 2010, le Brésil comptait d'ailleurs plus d'étudiants dans les universités françaises qu'il en comptait au Portugal ou en Espagne. Ils étaient toutefois encore plus nombreux à étudier aux États-Unis.

La majorité des locuteurs francophones du Brésil habitent dans les zones urbaines, où la concentration de la population est plus grande.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Francophonie

Société