•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les rouges du Québec, des vins qui développent leur caractère

Le vignoble Les Côtes du Gavet à Tingwick au Centre-du-Québec.

Le vignoble Les Côtes du Gavet à Tingwick au Centre-du-Québec.

Photo : Radio-Canada/Alexandre Duval

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Seuls quatre domaines québécois ont remporté une médaille d'or pour un vin rouge en mai lors de la Coupe des nations, une compétition de vins du terroir. Celui du vignoble Les Côtes du Gavet, à Tingwick, au Centre-du-Québec, est du nombre.

La vigneronne qui produit le vin rouge Monsieur Dulude attribue son succès aux bons conseils de son oenologue et à l'âge de ses vignes.

« Quand nos plus vieilles vignes ont eu 10 ans, on a vu tout de suite qu'on montait une marche par rapport aux vins rouges, notamment, qui sont les plus délicats à faire au Québec », dit la copropriétaire, Carole Laverdière.

Carole Laverdière, copropriétaire du vignoble Les Côtes du Gavet, à Tingwick, au Centre-du-QuébecAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Carole Laverdière, copropriétaire du vignoble Les Côtes du Gavet à Tingwick au Centre-du-Québec.

Photo : Radio-Canada/Alexandre Duval

Les vins rouges du Québec

Peu de vignerons osent présenter un rouge à la Coupe des nations, par crainte des préjugés. Pourtant, une vingtaine de rouges du Québec sont de standard international, selon le président du jury.

« Ils sont de plus en plus nombreux parce qu'ils ont de plus en plus d'expérience, ils connaissent de mieux en mieux leur terroir, leurs cépages et, en plus, leur habileté a augmenté », dit le président du jury, Ghislain Laflamme.

Le vin rouge Monsieur Dulude produit par le vignoble Les Côtes du Gavet à Tingwick au Centre-du-Québec.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le vin rouge Monsieur Dulude produit par le vignoble Les Côtes du Gavet.

Photo : Radio-Canada/Alexandre Duval

Le sommelier Simon Bergeron émet toutefois un bémol : « J'ai l'impression qu'on essaie de faire des rouges à l'image d'autres régions », dit-il. Pour que les rouges du Québec gagnent en popularité, ils devront continuer à développer leur caractère, sans imiter ce qui se fait ailleurs, soutient le sommelier du restaurant Le Buck. 

En 2015, la SAQ a vendu plus de 160 000 vins rouges du Québec. C'est le tiers de ses ventes de vin québécois, signe que les consommateurs s'y intéressent plus qu'avant.

D'après les informations d'Alexandre Duval

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !