•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travail agricole : les demandes d'indemnisation doublent en 6 mois

Les travailleurs agricoles albertains font face à de nombreux risques en opérant de la machinerie lourde et en utilisant des produits chimiques, entre autres.

Les travailleurs agricoles albertains font face à de nombreux risques en opérant de la machinerie lourde et en utilisant des produits chimiques, entre autres.

Photo : MIKE STURK / Reuters

Radio-Canada

Les demandes des travailleurs à la Commission d'indemnisation des accidents du travail de l'Alberta ont doublé depuis l'entrée en vigueur en décembre de la loi pour l'amélioration de la protection des travailleurs agricoles et des ouvriers de fermes d'élevage.

Durant les six premiers mois de 2016, l'organisme a reçu 395 demandes d'indemnisation, comparativement à un total de 158 pour toute l'année 2015.

Selon Darlene Dunlop, du Syndicat des travailleurs agricoles en Alberta, il s'agit d'une bonne nouvelle. « Je suis à l'aise de savoir que plus de ces travailleurs sont protégés et que, s'ils ont besoin d'aide, ils l'obtiendront, a-t-elle indiqué. Je suis très heureuse de voir que le gouvernement a agi rapidement dans ce dossier. »

Humphrey Banack, le porte-parole de la Fédération albertaine de l'Agriculture, dit ne pas prêter trop d'attention à l'augmentation du nombre de demandes d'indemnisation. Selon lui, avant l'entrée en vigueur de la loi, plusieurs des travailleurs blessés étaient couverts par des assurances privées ou celles des agriculteurs. « Il n'y a pas plus d'accidents, couverts et ce n'est pas comme si les travailleurs auparavant étaient traités de manière abusive », dit-il.

La ministre du Travail, Christina Gray, a indiqué pour sa part être satisfaite que les travailleurs utilisent les outils à leur disposition.

Avec les informations de Colleen Underwood

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Agro-industrie