•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Drame évité de peu au lac Kénogami : la famille témoigne

Yannick Belley, Jeanick Lajoie et leurs trois enfants

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Yannick Belley et Janick Lajoie ont eu toute une frousse, vendredi, lorsque leur bateau a explosé sur le lac Kénogami, pour une raison qui demeure inconnue.

« On a été vraiment chanceux parce que si l'explosion avait été plus intense, je pense qu'on n'aurait pas eu le temps de sauter à l'eau », estime Yannick Belley.

Le couple se trouvait à bord avec un ami et quatre enfants, lorsque l'explosion s'est produite.

L'explosion qu'il y a eu, ça a levé peut-être de deux pieds dans le bateau. Ça nous a donné le temps d'aller chercher les enfants, de mettre les flottes et de les tirer à l'eau. Puis, nous autres, sauter. C'était intense!

Yannick Belley
La carcasse du bateau a brûlé pendant près de deux heuresAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La carcasse du bateau a brûlé pendant près de deux heures.

Photo : Radio-Canada/Frédéric Tremblay

Incommodés par la fumée, les trois adultes ont dû quitter le bateau sans pouvoir mettre leur gilet de sauvetage. Le couple estime avoir eu les bons réflexes.

On a pris les bonnes décisions au bon moment. On a tout fait ce qui était en notre pouvoir. On a été chanceux. J'arrête pas de penser à ça!

Janick Lajoie

Le bateau a été complètement détruit par les flammes, ce qui n'empêche par les propriétaires de songer à acheter une nouvelle embarcation. Ils affirment toutefois avoir tiré des leçons de leur mésaventure.

« C'est sûr que je vais avoir les flottes à côté de moi, c'est officiel. Je ne les chercherai pas comme je les ai cherchées là », assure Yannick Belley.

« Les enfants, chambre ou pas chambre, cuisine ou pas cuisine, ils vont avoir leur flotte tout le temps », ajoute sa conjointe.

La famille de Shipshaw ne croit pas naviguer de nouveau d'ici la fin des vacances.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Justice et faits divers