•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nettoyage de la rivière Saskatchewan Nord se poursuit, les rives traitées en priorité

Les opérations de nettoyage de la rivière Saskatchewan Nord sont en cours.

Les opérations de nettoyage de la rivière Saskatchewan Nord sont en cours.

Photo : Bélanger/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les opérations de nettoyage de la rivière Saskatchewan Nord avancent bien et la priorité des équipes d'intervention reste le nettoyage des rives, a indiqué le gouvernement provincial dimanche.

La Saskatchewan a fait le point sur la situation après que la rupture d'un oléoduc de l'entreprise Husky Energy, il y a dix jours, eut causé un déversement important de pétrole dans la rivière.

Les dernières informations fournies dimanche matin par le gouvernement provincial font état de :

  • 126 mètres cubes de pétrole ramassés;
  • 43 animaux sauvages retrouvés morts en relation avec le déversement;
  • 13 animaux récupérés et pris en charge pour des soins;
  • 7 kilomètres de rivière nettoyés sur les 38 kilomètres de zone contaminée.

Wes Kotyk, le directeur de la protection environnementale au ministère de l'Environnement, a indiqué que la priorité est le nettoyage des berges. Il ne semble pas que le pétrole se soit répandu au fond de la rivière d'après les premières analyses effectuées, selon lui.

De son côté, un consultant travaillant pour Husky Energy fait valoir que la nature va se charger d'éliminer une quantité importante de pétrole. L'expert en déversement Ed Owens estime que l'action naturelle des microbes permettra de le dissoudre.

L'entreprise Husky Energy estime qu'entre 200 000 et 250 000 litres de pétrole lourd, mélangé à un autre produit diluant, se sont répandus dans la rivière à la suite d'une fuite dans un pipeline le 21 juillet. Une enquête est en cours pour déterminer les raisons de cet incident.

Vendredi, les responsables des équipes d'intervention ont affirmé que 106 000 litres de pétrole ont été récupérés jusqu'à présent. Une longue traînée huileuse a parcouru des centaines de kilomètres en descendant la rivière depuis le lieu du déversement, près de la ville de Maidstone.

Ed Owens, consultant en déversement pour Husky Energy.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ed Owens, consultant en déversement pour Husky Energy.

Photo : CBC

Ed Owens déclare que les équipes vont récupérer le plus de pétrole possible dans l'eau et sur les rives de la rivière.

« Nous sommes dans la première phase de récupération du pétrole, il n'y a plus de pétrole mobile sur l'eau et maintenant nous nettoyons les berges », explique-t-il.

Lors d'une réunion d'information samedi, la province a fait savoir que 70 bateaux sont à l'oeuvre pour le nettoyage de la rivière. Une étude détaillée de l'eau située près du lieu du déversement a aussi été lancée. Le liquide très épais et visqueux est resté en partie collé sur la végétation présente sur les bords de la rivière.

L'expert de Husky Energy affirme que la nature va se charger d'éliminer les résidus non ramassés. « Nous allons récupérer un maximum de pétrole jusqu'au point où le milieu naturel a la capacité de s'occuper du reste », conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !