•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des détenus menuisiers à Terre-Neuve contribuent à la communauté

Des détenus menuisiers à Terre-Neuve contribuent à la communauté, rapporte Philippe Grenier
Radio-Canada

Le pénitencier de Sa Majesté à Saint-Jean, à Terre-Neuve, comprend un atelier de menuiserie. Certains de ses détenus cet été ont décidé d'appuyer la communauté avec leur travail.

Un texte de Philippe GrenierTwitterCourriel

Des chaises Adirondack bien visibles au centre-ville de Saint-Jean mettent de la couleur dans l'été des Terre-Neuviens et des touristes. Elles ont été construites au pénitencier de Sa Majesté.

Owen Brophy, surintendant des prisons provinciales, affirme que c'est l'occasion idéale pour les détenus de redonner quelque chose à la communauté.

L'atelier de menuiserie de la prison fonctionne depuis des décennies. Les détenus qui y travaillent font de tout: des chaises, des tables à pique-nique, des cibles de fléchettes, même des chars allégoriques pour le défilé de Noël.

James Purcell, un détenu, passe la majorité de son temps dans l'atelier. Avant d'être condamné à la prison, il était apprenti dans l'industrie de la construction. Il dit que le travail dans l'atelier est positif et apaisant pour lui, qu'il a hâte chaque jour de continuer.

James Purcell dans l'atelier de menuiserieJames Purcell, un détenu menuisier au pénitencier de Sa Majesté Photo : Radio-Canada

C'est l'occasion idéale pour ces détenus de gagner de l'expérience ou d'apprendre un nouveau métier, croit pour sa part Owen Brophy. Il ajoute que ces personnes peuvent ensuite poursuivre leur cheminement de carrière à l'extérieur des murs de la prison.

C'est exactement ce que compte faire James Purcell. Il veut travailler dans le domaine de la construction lorsqu'il aura fini de purger sa peine.

Les détenus peuvent aussi travailler dans la cuisine, faire du jardinage. Ils ont l'occasion de participer à des programmes artistiques et de faire du yoga. Le tout pour rester occupé.

Acadie

Société