•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entretien des chemins forestiers de la Mauricie : un petit budget provincial pour de grands besoins

Un chemin forestier dans la zone forestière de la MRC Mékinac.

Un chemin forestier dans la zone forestière de la MRC Mékinac.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le réseau des chemins forestiers principaux sur le territoire public de la Mauricie s'étend sur 2400 kilomètres. Le budget alloué par Québec à l'entretien de ce réseau est de 675 000 dollars par année alors qu'il était de 2,7 millions de dollars et que les besoins d'entretien sont grandissants.

Avec la création du nouveau programme d'aménagement durable des forêts du Québec, le gouvernement Couillard a ajouté une nouvelle condition : les demandeurs doivent prouver qu'il sont en mesure d'assumer 25% des coûts du projet qu'ils soumettent. C'est le principe de l'utilisateur-payeur.

Construction d'un chemin forestier à Mékinac.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Construction d'un chemin forestier à Mékinac.

Photo : Radio-Canada

En Mauricie, les routes forestières sont de plus en plus fréquentées par les amateurs d'activités de plein air, les propriétaires de chalets de plus en plus nombreux et les employés des industries forestières. Résultat, le réseau s'use prématurément et a constamment besoin d'entretien.

On a beaucoup beaucoup de monde qui met de la pression sur le réseau routier. Et ça, c'est sans compter dame nature qui nous joue des tours. Des fois, il y a des ponceaux qui partent après des pluies diluviennes.

Une citation de :LUC DESAULNIERS, Conseiller en développement, Corporation de développement durable du Haut St-Maurice.
Luc Désaulniers, conseiller en développement à la Corporation de développement durable du Haut St-Maurice.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Luc Désaulniers, conseiller en développement à la Corporation de développement durable du Haut St-Maurice.

Photo : Radio-Canada

Avec une enveloppe du gouvernement réduite, les projets d'envergure sont priorisés. 

L'entretien de base du reste du réseau doit attendre, faute de moyens.

Je ne dis pas qu'on doit financer à 100%, mais il y a des priorités de maintenir notre réseau principal en vie et plus sécuritaire.

Une citation de :LUC DESAULNIERS, Conseiller en développement, Corporation de développement durable du Haut St-Maurice.

Pour le géologue de formation, le réseau, qui assure le maintien de l'accès au territoire, est la clé du succès pour l'ensemble des activités pratiquées en milieu forestier et son entretien se doit d'être mieux financé.

Un ponceau rénové à MékinacAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un ponceau rénové à Mékinac

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !