•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Risque terroriste : l'Université Laval outille ses étudiants

L'entrée nord du campus de l'Université Laval.

Photo : ICI Radio-Canada / Carl Boivin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En raison du contexte actuel de risque terroriste, les étudiants de l'Université Laval qui comptent se rendre en échange à l'étranger devront obligatoirement suivre deux nouvelles formations sur le terrorisme.

Ces deux ateliers, qui portent respectivement sur la menace terroriste et la sécurité, s'intégreront à la formation sur l'adaptation culturelle qui est déjà offerte aux étudiants.

Ces formations ont été mises sur pied par un professeur expert en terrorisme de l'Université Laval et un militaire à la retraite.

« Il n'y a plus d'endroit à l'abri dans le monde. Il faut vraiment être attentif », affirme la vice-rectrice aux études et activités internationales de l'Université Laval, Nicole Lacasse. « Ça fait partie du bagage qu'un voyageur doit avoir aujourd'hui. On veut essayer de contrôler les risques. »

Échanges en Turquie

En raison de la tentative de coup d'État du 15 juillet en Turquie et de l'état d'urgence qui a été décrété, l'Université Laval a pris la décision de ne pas y envoyer d'étudiants pour la prochaine session.

Affaires mondiales Canada a baissé la cote de sécurité de la Turquie à 3. Les universités québécoises envoient des étudiants seulement dans les pays dont la cote est de 1 ou 2.

Chaque année, une moyenne de 1000 étudiants quittent l'Université Laval pour se rendre à l'étranger.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !