•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Oléoduc Énergie Est : des municipalités absentes, la MRC de Maskinongé réplique

Pipeline

La construction d'oléoducs au Canada ne serait pas nécessaire d'ici 2025, selon une étude interne citée dans une note transmise au sous-ministre des Finances à Ottawa et dont la Presse Canadienne.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La MRC de Maskinongé affirme avoir adopté une position de neutralité responsable à l'égard du projet d'oléoduc Énergie Est de TransCanada. La MRC a tenu à préciser sa position à la suite de l'intervention du Comité de vigilance hydrocarbure sur les ondes de Radio-Canada, mercredi.

Le comité critiquait le fait que la MRC de Maskinongé, qui se trouve sur le tracé de l'oléoduc, ne participera pas aux audiences de l'Office national de l'énergie. Sur les 21 municipalités du tracé, seulement 4 seront absentes aux séances.

Par voie de communiqué, la MRC réfute le fait que le rapport ait « été rédigé sur un coin de table », comme l'ont illustré des membres du Comité de vigilance hydrocarbure des municipalités de la MRC de Maskinongé (CVHMMM), affirmant plutôt avoir remis un mémoire de 105 pages et émis des « recommandations strictes ».

Deux employées du service de l'aménagement de la MRC ont rédigé le rapport. « Je n'admets pas que l'on puisse remettre en question le travail de ces employées compétentes et qualifiées, dit le préfet Robert Lalonde. Ce n'est pas en rabaissant les autres qu'on peut faire valoir ses revendications, cela devient un débat personnel plutôt que sur les réels enjeux de ce projet et c'est déplorable. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !