•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'OMS se fait rassurante quant aux risques posés par le Zika à Rio

Des moustiques de la famille Aedes aegypti

Des moustiques de la famille Aedes aegypti

Photo : Paulo Whitaker/Reuters

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le risque d'infections au virus Zika pendant les Jeux olympiques de Rio est minime, estime la directrice de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Margaret Chan, à une semaine du coup d'envoi des compétitions auxquelles elle assistera.

Près d'un demi-million de visiteurs étrangers sont attendus au Brésil, dont beaucoup en provenance des États-Unis. Le Brésil a été le pays le plus touché par l'actuelle épidémie de virus Zika et de nombreux médecins ou athlètes ont dit craindre que les JO ne déclenchent une propagation du virus.

« Nous pensons que le risque d'infection au Zika est faible pour un individu, et qu'il est gérable, a déclaré Margaret Chan à des journalistes à Pékin. Tant que les personnes prennent des mesures de protection appropriées, en utilisant notamment des répulsifs antimoustiques ou en portant des vêtements empêchant les piqûres de moustiques. » 

En route vers les Jeux olympiques : Pour suivre l'actualité olympique

Il n'existe pour l'heure ni vaccin ni traitement contre le virus Zika, qui se propage en premier lieu par les piqûres de moustiques infectés, mais qui peut aussi se transmettre par voie sexuelle.

« Quand vous irez au Brésil, à Rio, utilisez s'il vous plaît des préservatifs », a ensuite dit la directrice de l'OMS.

Le virus Zika est associé à des cas de microcéphalie, une malformation congénitale affectant le développement cérébral des nouveau-nés, et au syndrome de Guillain-Barré, une maladie du système nerveux dont les formes les plus graves peuvent entraîner des paralysies.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !