•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déversement en Sask. : un projet d'expansion de pipeline se faisait au même moment

Du pétrole déversé dans la rivière Saskatchewan Nord près de Maidstone, en Saskatchewan.

Du pétrole déversé dans la rivière Saskatchewan Nord près de Maidstone, en Saskatchewan.

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le récent déversement de pétrole dans la rivière Saskatchewan Nord s'est produit peu de temps après la remise en service d'un pipeline pour un projet d'expansion régionale. La Saskatchewan avait jugé qu'aucune étude d'impact environnemental n'était nécessaire pour le projet.

Husky Energy affirme avoir relevé des irrégularités avec l'oléoduc dès le mercredi 20 juillet, au moment de la remise en service de son pipeline, dans le cadre du projet Saskatchewan Gathering System.

Par courriel, Husky explique que la fermeture de l'oléoduc et sa remise en fonction se sont faites lors de travaux pour le projet d'expansion.

La pétrolière explique que la section du pipeline ayant fui a été construite en 1997, et qu'il ne s'agit pas d'une partie ajoutée. Un porte-parole de l'entreprise dit ne pas savoir à quelle distance se trouvent la section construite en 1997 et la nouvelle partie de l'oléoduc.

Augmentation du débit de pétrole

Selon le ministère de l'Environnement, le projet Saskatchewan Gathering System a été mis sur pieds, car les installations existantes n'ont pas la capacité de gérer l'augmentation des volumes de pétrole anticipés par Husky.

Dans une lettre adressée à Husky en décembre 2014, le ministère mentionnait qu'il ne s'agissait pas d'un projet de développement nécessitant une étude d'impact environnemental. La lettre spécifiait que le projet nécessiterait des forages horizontaux, notamment sous la rivière Saskatchewan Nord.

Des documents du ministère montrent que 23 kilomètres de pipeline doivent être construits près de l'endroit où a eu lieu la fuite, c'est-à-dire près des municipalités rurales de Eldon, Paynton et Turtle River.

La lettre du ministère conclut qu'aucune conséquence sur les écosystèmes menacés n'est prévue et que le tracé du pipeline évite autant que possible certaines zones sensibles.

La semaine dernière, après le déversement, Husky a informé ses investisseurs des avancées du projet Saskatchewan Gathering System durant le deuxième trimestre.

Un porte-parole de Husky a indiqué que l'échéancier est maintenu, et que les travaux seront terminés au cours du troisième trimestre.

Avec les informations de Geoff Leo

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !