•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Texter en marchant : un danger pour la sécurité

Texter en marchant représente un danger pour les piétons, selon une étude.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Faut-il aussi s'inquiéter pour la sécurité de ceux qui regardent leur téléphone en marchant? C'est du moins ce que conclut une étude sur les dangers potentiels des utilisateurs de téléphones intelligents.

Selon l'étude, 30 % des gens qui textent en marchant prendraient de mauvaises décisions en raison de leur état de concentration.

« On constate qu'ils sont dans un genre d'état de zombie, explique Pierre-Majorique Léger, chercheur à HEC. Les gens sont hautement concentrés sur l'appareil, mais aveuglés par l'environnement externe. Ils sont comme des zombies. »

Le chercheur précise que la combinaison de la marche, de l'utilisation de la dextérité fine et de l'interaction avec un appareil limite la capacité à prendre des décisions.

Dans le cas du jeu Pokémon GO, la réalité augmentée pourrait amplifier les risques. « Le niveau d'interactivité augmente beaucoup en raison de la recherche et du niveau de stress, affirme-t-il. Les gens veulent être les premiers à attraper ces petits monstres-là. »

De son côté, la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) sensibilise les piétons depuis plusieurs années aux risques de texter en marchant.

« Les gens qui textent doivent prendre conscience que, lorsqu'on s'approche d'une artère [et qu'on doit texter, c'est toujours préférable] de le faire dans un endroit sécuritaire », soutient Mario Vaillancourt, porte-parole de la SAAQ.

Certaines villes, comme Toronto et Vancouver, songent à interdire les cellulaires sur leurs trottoirs.

Québec

Techno