•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'autocueillette de petits fruits connaît un regain de popularité

L'autocueillette de petits fruits connaît un regain de popularité

De plus en plus de fermes ouvrent leurs champs au public, car l'autocueillette de petits fruits connaît un regain de popularité, selon l'Association des producteurs de fraises et de framboises du Québec.

Le désir de faire des achats locaux et de vivre l'expérience de cueillir soi-même les fruits amène de plus en plus de gens à s'adonner à cette activité, au grand plaisir des entreprises régionales.

Pour écouter l'entrevue du président de l'Association des producteurs de fraises et de framboises du Québec, David Lemire, à l'émission Chez nous le matin, cliquez ici

Le président de l'Association des producteurs de fraises et framboises du Québec, David Lemire, affirme qu'après avoir connu une régression, cette activité est redevenue à la mode.

« Depuis 10 ans, on voit la tendance complètement inverse, vraiment l'achat local, c'est en forte augmentation ces dernières années », affirme David Lemire qui possède une ferme à Trois-Rivières.

Cet été, ICI Radio-Canada Mauricie/Centre-du-Québec vous amène jardiner ! Consultez notre dossier Mon jardin de famille.

cueillette-framboise-tournesolAutocueillette de framboises à la Ferme Tournesol Photo : Radio-Canada

Vivre une expérience

David Lemire constate que les jeunes familles sont particulièrement au rendez-vous. Les parents aiment « montrer à leurs enfants c'est quoi l'agriculture, faire une balade aux champs », dit-il.

Il affirme qu'il ne s'agit plus désormais d'offrir juste de l'autocueillette, mais de faire vivre une expérience d'agrotourisme aux visiteurs, avec des tours de tracteurs, par exemple.

La copropriétaire de la Ferme Tournesol à Sainte-Anne-de-la-Pérade, Mylène Gauthier, constate elle aussi que l'autocueillette est une activité familiale très appréciée.

ferme-tournesolFerme Tournesol à Sainte-Anne-de-la-Pérade Photo : Radio-Canada

« On voit ça, la grand-mère, la mère et la petite-fille, ça devient comme une activité en soi. Les enfants sont tous émerveillés de voir les fruits, ils peuvent y goûter », dit-elle.

L''Association des producteurs de fraises et de framboises du Québec encourage ses membres à développer ce secteur d'activités.

Mauricie et Centre du Québec

Alimentation