•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Le moment exact de la fuite sera déterminé au terme de l’enquête », affirme Husky Energy

La fuite de pétrole dans la rivière Saskatchewan Nord le 22 juillet 2016.

La fuite de pétrole dans la rivière Saskatchewan Nord le 22 juillet 2016.

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La pétrolière Husky Energy a soumis une version amendée du premier rapport d'incident concernant le déversement de pétrole survenu la semaine dernière dans la rivière Saskatchewan Nord.

Alors qu'un premier rapport d'incident faisait état de problèmes avec l'oléoduc et d'une première fuite dès le mercredi soir, l'entreprise a soumis une nouvelle version de ce rapport décrivant plutôt une fuite aperçu le jeudi vers 10 h. Cette nouvelle version a été envoyée au ministère de l'Économie le 26 juillet.

Le ministère de l'Économie a répété lors du point de presse quotidien concernant le déversement qu'un examen de tout ce qui a été fait en marge de cet incident sera fait.

Questionnée au sujet du moment exact de la fuite, l'entreprise pétrolière répond que le moment exact de la fuite sera déterminé par cette enquête.

Le travail sur le terrain se poursuit

Les localités de Prince Albert, la municipalité rurale de Prince Albert, la municipalité rurale de Buckland et la Première Nation de Muskoday sont toujours en état d'urgence.

L'avis de faire bouillir l'eau est par ailleurs levé à Melfort. Une conduite d'eau a été reliée à un réservoir qu'utilisait la municipalité il y a une vingtaine d'années. Des tests effectués ces derniers jours confirment aux autorités que l'eau est potable.

Dix barrages flottants sont maintenant en place, précise le ministère. Le directeur général de la protection de l'environnement au ministère provincial, Wes Kotyk, ajoute également que les premières analyses d'eau ont été complétées et que les résultats seront connus sous peu.

Le ministère de l'Environnement souligne que plus de 500 personnes et 62 bateaux sont actuellement mobilisés pour les opérations sur le terrain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !