•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mois de l'archéologie : la Côte-Nord, une histoire à découvrir

Des artefacts au Centre Archéo Topo de Bergeronnes

Des artefacts au Centre Archéo Topo de Bergeronnes

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Centre Archéo Topo de Bergeronnes veut profiter du mois de l'archéologie pour démystifier cette science. Dès le 1er août, il organise différentes activités pour faire connaître l'histoire des premiers occupants de la Côte-Nord.

Un texte de Roxanne SimardTwitterCourriel

La Côte-Nord est un territoire riche sur le plan archéologique. La région a connu près de 8000 ans d'occupation.

Selon l'archéologue Érik Langevin, l'histoire du territoire, et principalement de ses habitants, est méconnue.

Les lieux que l'on connaît aujourd'hui ne constituent que la pointe de tous les sites qu'on pourrait retrouver.

Une citation de :Érik Langevin, archéologue

Puisque les populations ont toujours habité le bord du fleuve, entre autres pour la chasse aux mammifères marins, il y a des centaines de kilomètres de côtes qui ont un potentiel archéologique.

Autant des occupations de la période du contact que des occupations qui peuvent aller de 5000 à 7000 ans. Des secteurs très riches et qui représentent presque toutes les périodes de la préhistoire.

« Vous avez en Haute-Côte-Nord des populations qui probablement venaient du golfe du Maine. [...] En Basse-Côte-Nord, des populations qui venaient de Terre-Neuve et aussi à un certain moment, les Inuits qui descendaient jusque dans la partie la plus au sud », ajoute-t-il.

Mathieu Mercier-Gingras, devant l'épave du Georges Smith. Une équipe de l'Université de Montréal et d'Archéo-Mamu a réalisé 16 interventions entre Longue-Rive et Baie-Trinité.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'équipe a réalisé 16 interventions de Longue-Rive à Baie-Trinité.

Photo : Radio-Canada

Le mois de l'archéologie est donc l'occasion de remédier à cette méconnaissance de l'archéologie et du métier d'archéologue.

« L'archéologie, que ce soit sur la Côte-Nord ou ailleurs au Québec, ce sera toujours sous-exploité parce qu'on parle de milliers de lieux qui ont été occupés à travers le temps », précise-t-il

Activités à venir

Tout au long du mois d'août, le réseau Archéo-Québec propose des activités partout dans la province.

Le Centre Archéo Topo de BergeronnesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Centre Archéo Topo de Bergeronnes

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Sur la Côte-Nord, le regroupement Archéo-Mamu chapeaute la majorité des activités, pour la plupart destinées aux familles.

Aux Bergeronnes, « il y aura des ateliers de taille de pierre, des causeries-conférences sur des sujets anthropologiques et archéologiques [...], des archéo-randonnées, un guide qui va amener les touristes sur les différents sites », précise Érik Langevin.

La programmation complète du mois de l'archéologie est disponible sur le site Internet d'Archéo-Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec