•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le second assaillant d'une église en France est identifié

Deux policiers montent la garde près de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray attaquée par des partisans du groupe armé État islamique.

Photo : Pascal Rossignol/Reuters

Reuters

Le second assaillant de l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray, en France, a été formellement identifié comme étant Abdel Malik Nabil Petitjean et était fiché pour radicalisation, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

« Après comparaison ADN, il apparaît que le second terroriste est Abdel Malik Nabil Petitjean, né le 14 novembre 1996 à Saint-Dié-des-Vosges », en Lorraine, a dit cette
source. Il était fiché pour radicalisation depuis le 29 juin.

Trois personnes dans son entourage familial ont également été placées en garde à vue mercredi.

La carte nationale d'identité d'Abdel Malik Nabil Petitjean avait été retrouvée au domicile d'Adel Kermiche, l'autre auteur de l'attaque commise mardi et revendiquée par le groupe armé État islamique.

Adel Kermiche, 19 ans, était originaire de Mont-Saint-Aignan. Aucune condamnation ne figurait sur son casier judiciaire, mais il était connu de la justice antiterroriste pour avoir tenté à deux reprises de gagner la Syrie en 2015.

Les deux assaillants, qui se revendiquaient de l'organisation djihadiste, ont tué mardi matin à l'arme blanche un prêtre et gravement blessé un fidèle avant d'être abattus par les forces de l'ordre à leur sortie de l'église.

Selon RTL, les services de renseignement français avaient reçu vendredi une information de l'étranger faisant état d'un homme « prêt a participer à un attentat sur le territoire national », mais ne disposaient que d'une photographie pour l'identifier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International