•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un avant-goût des Championnats canadiens de canoë-kayak d'eau vive

Le reportage de Frédéric Tremblay

Alors que la pluie et les crues causent des maux de tête à bien des gens depuis le début de l'été, elles font le bonheur des adeptes de canoë-kayak. Les conditions semblent donc idéales pour les 75 meilleurs pagayeurs du pays qui se déplaceront à Saguenay les Championnats canadiens d'eau vive à la mi-août.

Le site de Cépal sera donc de nouveau le point de mire de l'élite canadienne du canoë-kayak, du 15 au 21 août. La directrice, Katia Bourault, pense que l'endroit est stimulant pour les sportifs.

« C'est un site qui est très réputé au Canada, les athlètes l'adorent et le calibre est assez élevé. C'est la fédération canadienne qui nous a d'abord approchés pour voir s'il y avait un intérêt. Nous, c'est certain qu'on était heureux de recevoir l'événement. »

Saguenay avait présenté ces mêmes championnats canadiens en 2008. À l'époque, Florence Maheux figurait parmi les participants d'âge junior. Huit ans plus tard, elle espère grimper sur le podium dans la catégorie sénior.

« Dans la catégorie kayak femme senior, on a quand même trois ou quatre bonnes filles qui s'entraînent. On s'entraîne souvent ensemble dans les camps d'entraînement donc ça va être du bon calibre, je pense, pour la compétition ici », confie-t-elle.

Les épreuves de descente se dérouleront sur la rivière Shipshaw alors que celles de slalom seront présentées sur la rivière aux Sables à Cépal.

Amélioration du site

Les habitués du secteur de Cépal, comme Jacques Blackburn, se réjouissent du retour de l'événement même si le site a perdu de son lustre d'antan.

« Elle a vraiment été massacrée la rivière par la dernière crue de 400 m3. Plein plein de roches qui ont déboulé, ce qui fait que ça nous a découragés un peu », raconte-t-il.

Par contre, grâce aux Championnats canadiens, les organisateurs ont obtenu un budget pour améliorer et modifier le système de poteaux et de portes qui datent de 1996 et certains de 1979.

Saguenay–Lac-St-Jean

Canoë-kayak