•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Air Canada laisse un mineur coucher seul à l’aéroport Pearson

Chargement de l’image

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un homme de la Nouvelle-Écosse presse Air Canada d'améliorer sa politique au sujet des mineurs après que son petit-fils eut dû dormir sur le plancher à l'aéroport Pearson de Toronto, ayant été écarté de son vol.

Hayden Levy, 15 ans, retournait chez lui, à Halifax, il y a deux semaines, après avoir visité des proches à Winnipeg, lorsqu'il a été coincé durant près de 24 heures à Pearson, où il ne devait que changer d'avion.

Air Canada a dû procéder à un changement d'appareil à Toronto, en raison de problèmes mécaniques. Le nouvel avion avait moins de sièges et certains passagers n'ont pas pu monter à bord, explique la porte-parole du transporteur, Isabelle Arthur.

Le grand-père de l'adolescent, Brian Truelove, affirme, toutefois, qu'Hayden n'a reçu qu'un bon d'échange de 10 $ pour s'acheter de la nourriture. Étant mineur, il n'avait pas droit à une chambre d'hôtel.

« Il est trop jeune pour qu'on lui offre une chambre d'hôtel, mais il n'est pas trop jeune pour être expulsé d'un vol et être laissé seul dans un aéroport international. »

— Une citation de  Brian Truelove, grand-père du passager

Compensation

Air Canada a offert à l'adolescent une remise de 400 $ sur un prochain vol, lorsque son grand-père a contacté son service à la clientèle.

Brian Truelove pense, toutefois, que le transporteur devrait aussi ajuster sa politique concernant les mineurs pour éviter la répétition d'une situation similaire.

En 2013, un adolescent de 13 ans avait lui aussi dû passer la nuit à l'aéroport Pearson après l'annulation de son vol à cause du mauvais temps. Il n'avait reçu qu'un bon de 10 $ pour la nourriture, contrairement aux autres passagers, qui avaient été redirigés vers un hôtel.

Excuses d'Air Canada

La porte-parole d'Air Canada, Isabelle Arthur, « regrette » ce qui s'est passé.

Elle explique, toutefois, que le transporteur ne savait pas lors du changement d'appareil que M. Levy était un mineur, parce que ce n'était pas indiqué dans son dossier de réservation.

« C'est décevant pour nous lorsque des situations du genre sont portées à notre attention. »

— Une citation de  Isabelle Arthur, porte-parole d'Air Canada

Mme Arthur incite tout client qui se trouverait dans la même situation à parler à un agent de la compagnie. « Même si un parent n'a pas demandé notre service d'accompagnement pour mineur, nos agents vont veiller sur un enfant ou un adolescent qui a besoin d'aide », dit Mme Arthur.

Air Canada offre un service d'accompagnement pour mineurs au coût de 100 $ pour les vols sans escale. Un employé escortera alors le passager du comptoir d'enregistrement à la porte d'embarquement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario