•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chat pris dans un piège à spermophile de Richardson illégal

Miss Kitty: le chat de Hayley Toniello, résidente de Regina

Miss Kitty: le chat de Hayley Toniello, résidente de Regina

Photo : Courtoisie: Hayley Toniello

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chat d'une résidente de Regina s'est fait prendre dans un piège illégal à spermophile de Richardson, mieux connu sous le nom de Gopher.

Hayley Toniello a laissé récemment son chat en liberté pour quelques heures, vers l'heure du souper. Ce dernier est revenu avec une patte prise au piège. Hayley Toniello se demande d'ailleurs comment son animal de compagnie a fait pour revenir à la maison ainsi coincé.

« Je sais très bien que je ne devrais pas laisser mon chat en liberté », lance Hayley Toniello. Elle ne sait pas pour l'instant si la patte de son chat sera amputée.

Deux illégalités

Un règlement de la ville de Regina interdit aux propriétaires de laisser leurs animaux en liberté. Une infraction à cette règle peut entraîner jusqu'à 100 dollars d'amende.

Installer des pièges sans permis valide est également interdit, explique Bill Thorn de la Regina Humane Society. Il précise que des amendes de 100 dollars s'appliquent aussi et pourraient même être plus élevées si l'animal est gravement blessé.

La Regina Humane Society loue d'ailleurs des pièges aux propriétaires inquiets des animaux qui rôdent sur leur terrain.

Le règlement municipal stipule par ailleurs que le piège doit être vérifié toutes les heures et un refuge pour animaux doit être immédiatement prévenu lorsqu'un animal s'y retrouve pris.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !