•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Angoisse et attente pour la famille de Davud Hanci, un Calgarien détenu en Turquie

Davud Hanci est détenu en Turquie après la tentative de coup d'État du 15 juin.

Davud Hanci est détenu en Turquie après la tentative de coup d'État du 15 juin.

Radio-Canada

La famille de Davud Hanci, ce Calgarien détenu en Turquie depuis la semaine dernière parce qu'il est accusé d'avoir aidé à y orchestrer la tentative de coup d'État du 15 juillet, est inquiète.

« Nous sommes très préoccupés, nous ne faisons qu'attendre, nous prions et nous espérons que nous serons tous bientôt réunis », indique son beau-frère Selman Durmus.

La famille de Davud Hanci craint que les autorités turques le maltraitent. « Ce qui nous inquiète le plus est que nous n'arrêtons pas de voir sur les médias sociaux des images de gens arrêtés en lien avec la tentative de coup d'État. Ils sont maltraités, battus, cela nous préoccupe beaucoup », ajoute son beau-frère.

Des médias turcs ont soutenu que Davud Hanci a aidé à orchestrer la tentative de coup d'État du 15 juillet, au cours de laquelle plus de 200 personnes ont été tuées.

Des photos semblant montrer M. Hanci avec Fethullah Gülen, un religieux musulman établi aux États-Unis et accusé par le régime du président Recep Tayyip Erdogan d'avoir organisé le soulèvement, se retrouvent un peu partout dans les journaux en Turquie.

Affaires mondiales Canada en dit peu sur le dossier de M. Hanci, évoquant les lois sur la protection de la vie privée.

Pourtant, La Presse Canadienne rapporte que l'ambassadeur de la Turquie à Ottawa, Selcuk Unal, a été convoqué lundi pour une rencontre avec les autorités canadiennes.

Une source bien au fait de la rencontre a indiqué que les autorités canadiennes voulaient obtenir de l'ambassadeur Unal les motifs de la détention de M. Hanci et réitérer les inquiétudes du Canada concernant les récents événements en Turquie, notamment l'état d'urgence décrété pour trois mois.

La source, qui n'est pas autorisée à discuter de l'affaire publiquement, a parlé sous le couvert de l'anonymat. Elle a dit ignorer si les responsables canadiens avaient été en mesure de rendre visite à M. Hanci en Turquie.

En entrevue à La Presse Canadienne plus tôt lundi, l'ambassadeur turc a dit ne pas être au courant des détails du dossier du détenu ayant la double citoyenneté turque et canadienne.

Néanmoins, l'ambassadeur a défendu les mesures prises par son gouvernement, incluant l'état d'urgence, disant que la tentative de coup d'État nécessitait une réponse musclée pour apporter la sécurité et la stabilité à la Turquie.

Rumeysa Hanci, la conjointe de M. Hanci, aurait pu le voir en détention pendant moins d'une minute, ont indiqué des proches. « Il a dit qu'il allait bien. Il était anxieux. C'est à peu près tout », a relayé Selman Durmus depuis Toronto.

Concernant les photos d'un homme identifié comme étant Davud Hanci avec le militant Fethullah Gülen, M. Durmus a soutenu qu'il y avait erreur sur la personne.

Pour sa part, Fethullah Gülen a nié toute implication dans la tentative de coup d'État.

La famille de Davud Hanci disait dimanche dernier qu'elle tentait de faire revenir sa conjointe et ses garçons au Canada, car elle craignait pour leur sécurité.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique internationale