•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

300 curleurs aux camps d'excellence de Curl Moncton

Près de 2300 paniers de l'espoir seront livrés à Sherbrooke par la Fondation Rock-Guertin.

Radio-Canada

Au cours des prochaines semaines, 300 curleurs et curleuses seront à Moncton pour participer aux sept camps d'excellence de Curl Moncton, soit près du double de participants que l'an dernier.

Pour cette 13e édition, Curl Moncton a décidé d'offrir trois camps de plus que l'année dernière car la demande était grandissante.

Certains participants ont même fait la route de New York, de Terre-Neuve-et-Labrador, de la Colombie-Britannique, de l'Ontario et du Québec afin de participer à ces camps.

« Vraiment ici, on a des instructeurs qualifiés, puis cinq jours intensifs ça vaut vraiment la peine. On a beaucoup de sessions sur la glace, mais aussi des sessions hors glace », commente Denis Gouin, curleur de Québec.

Des entraîneurs de calibre international

Curl Moncton se différencie des autres camps d'entraînement en raison de la proximité entre les athlètes et les entraîneurs. Ceux-ci sont d'ailleurs des médaillés olympiques et des entraîneurs de calibre international.

« Kaitlyn Lawes, Russ Howard... c'est juste merveilleux. Ils prennent du temps seuls avec toi pour t'aider et c'est un vrai plaisir », s'enthousiasme Rick Schofield, curleur d'Albany, dans l'État de New York.

« C'est vraiment intéressant de voir des personnes qui ont été aux Olympiques et qui ont gagné beaucoup de médailles. C'est juste une bonne expérience à avoir », exprime quant à elle, Catherine French, curleuse de Moncton.

Pour Kaitlyn Lawes, médaillée d'or aux Jeux olympiques de Sotchi, voir l'enthousiasme des participants aux camps de Moncton est rassurant pour la continuité du curling au Canada.

Kaitlyn Lawes, médaillée d'or aux Jeux olympiques de Sotchi.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Kaitlyn Lawes, médaillée d'or aux Jeux olympiques de Sotchi.

Photo : Radio-Canada

« Je suis fascinée par le Club de Curling de Moncton. Ils ont de la glace l'été, ils ont cinq semaines de camp. C'est signe que le niveau d'enthousiasme pour notre sport continue de grandir. J'aime m'investir, car ce sport m'a beaucoup donné. J'aime aussi partager mes histoires et mes connaissances avec les autres » , déclare Kaitlyn Lawes.

Moncton est toutefois victime de son propre succès.

« On est plus gros qu'on croyait qu'on allait être, présentement au rythme qu'on va, on est serré du point de vue des glaces disponibles. Notre objectif est de faire l'expansion de nos cinq glaces. Avec ça, on pourra faire une plus grosse promotion », affirme Ellery Robichaud, président de Curl Moncton.

Ce projet pourrait se concrétiser dans la prochaine année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie

Sports