•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux chiens batailleurs sous supervision de la SPA des Cantons

Les deux chiens qui se sont bataillés dimanche soir, à Cowansville, sont désormais sous la supervision de la SPA des Cantons

Les deux chiens qui se sont bataillés dimanche soir, à Cowansville, sont désormais sous la supervision de la SPA des Cantons

Photo : Photo fournie

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une bataille de chiens s'est mal terminée dimanche soir à Cowansville. Deux chiens bâtards ont attaqué un autre chien jusqu'à le tuer. Le propriétaire de ce dernier a également subi des blessures à un bras en voulant s'interposer.

La SPA des Cantons a mis en quarantaine les deux chiens batailleurs. La Société devra les évaluer avant de décider de leur sort.

Carl Girard, de la SPA des CantonsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Carl Girard, de la SPA des Cantons

Photo : ICI Estrie

Pour l'instant ils sont en quarantaine. On les garde vraiment à l'écart. On va les laisser décompresser quelques jours.

Une citation de :Carl Girard, SPA des Cantons

L'euthanasie fait partie des choix étudiés par la SPA. Le directeur des opérations, Carl Girard, affirme que les deux chiens doivent d'abord s'adapter à leur nouvel environnement. Un vétérinaire doit également les examiner.

« Je veux qu'on voit s'ils ont des problèmes de santé, quelque chose qu'on ne sait pas, qui aurait pu amener cette agression-là, ou qui aurait pu l'empirer, donc on veut vraiment s'assurer de tous les côtés qu'on a toutes les données », estime-t-il. 

Ce dernier n'a pas encore rencontré les propriétaires des chiens, et ignore encore ce qui a pu mener à la bataille. 

Que faire en cas de bataille?

Si vous vous retrouvez un jour dans une bataille de chiens, mieux vaut tenter de créer de la diversion en utilisant un objet ou un boyau d'arrosage. « Le but, dans le fond, c'est d'avoir un choc qui va surprendre. Ça peut être une chaudière, même si elle est vide, le bruit va surprendre tout le monde », explique Carl Girard.

Par contre, si le chien a mordu et ne veut pas lâcher sa prise, on peut utiliser une ceinture pour tenter de l'étouffer. « Ça a l'air terrible à dire, mais c'est le seul moyen de faire relâcher la morsure. »

Une pancarte « Prenez garde au chien » à la résidence du propriétaire du chien de Cowansville qui est mort à la suite d'un combat avec deux autres animauxAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une pancarte « Prenez garde au chien » à la résidence du propriétaire du chien de Cowansville qui est mort à la suite d'un combat avec deux autres animaux

Photo : ICI Estrie

Réglement à modifier

Chaque année, Cowansville recense une trentaine de cas d'agression d'un chien envers un humain. À l'instar d'autres villes dans la province, elle réfléchit à une façon de modifier sa réglementation en matière de chiens dangereux.

Elle pourrait s'inspirer du règlement adopté à Bromont. Cette dernière a récemment renoncé à interdire les chiens de race pitbull et entend plutôt redéfinir la notion de chien dangereux pour mieux les encadrer, toutes races confondues.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !