•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déversement de Maidstone : des problèmes avec le pipeline dès le mercredi soir

Du pétrole déversé dans la rivière Saskatchewan Nord près de Maidstone, en Saskatchewan.

Du pétrole déversé dans la rivière Saskatchewan Nord près de Maidstone, en Saskatchewan.

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un rapport du ministère de l'Économie de la Saskatchewan indique que les problèmes avec le pipeline de Husky Energy ont commencé le 20 juillet, soit le mercredi soir et non le jeudi comme l'indiquaient les premières informations.

Selon Mel Duvall, un porte-parole de la compagnie pétrolière, des changements de pressions ont été détectés par le système de surveillance du pipeline lors d'une remise en service de certaines portions de l'oléoduc mercredi.

L'entreprise affirme avoir alors examiné les données disponibles et envoyé des équipes sur place. Ces équipes n'ont détecté aucune fuite, selon la compagnie pétrolière. Un examen aérien du pipeline a dès lors été planifié pour le jeudi matin.

Jeudi, des équipes de husky ont entamé, par mesure préventive, une procédure de fermeture du pipeline vers 6 h, jeudi.

Ce n'est qu'à 10 h 00 le même jour que le gouvernement de la Saskatchewan a été mis au courant d'un déversement dans la rivière Saskatchewan Nord.

Al Pate, vice-président de l'exploration et des services de production de Husky Energy, a affirmé ce mardi que l'enquête de la compagnie portera également sur la chronologie de l'incident à compter du mercredi.

Il indique que le volume de pétrole déversé établi initialement, soit plus de 200 000 l, est toujours exact.

Husky Energy prend toute la responsabilité des incidents et soutient qu'elle va payer les coûts associés au déversement, comme le veut la loi.

Une ligne téléphonique sans frais est d'ailleurs en place pour aider les résidents et les commerces à effectuer une réclamation.

La province confirme par ailleurs que la construction du pipeline pour transporter l'eau depuis la rivière Saskatchewan Sud jusqu'à l'usine de traitement des eaux de Prince Albert sera complétée vendredi plutôt que mercredi en raison de circonstances imprévues et qu'après une vidange, il sera fonctionnel.

Le nettoyage se poursuit

Le ministère de l'Environnement de la Saskatchewan souligne que 145 mètres cubes d'un mélange de produits déversés et d'eau ont jusqu'à présent été récupérés. Des travaux d'excavation étaient d'ailleurs prévus mardi pour poursuivre la décontamination.

Des équipes du ministère de l'Environnement et Changement climatique Canada sont sur place pour récolter des échantillons qui seront évalués de façon continue par un laboratoire d'Ottawa. L'objectif est de comprendre les dommages et cibler le nettoyage.

Dans une publication sur Facebook, le gouvernement de la Saskatchewan souligne que les conditions météorologiques des prochains jours, qui comprennent des orages par endroits, pourraient affecter les opérations nettoyage.

Une surveillance aérienne est en place pour suivre la progression des eaux contaminées.

Les centres de santé seront ravitaillés

Le ministère de la Santé précise par ailleurs que des réserves d'eau additionnelles en partance de Regina, d'Edmonton, d'Ottawa et de Winnipeg sont en route.

Le ministère de la Santé ajoute que des discussions quotidiennes ont lieu entre les autorités de santé affectées par le déversement de Maidstone.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !