•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ex-députée bloquiste Suzanne Tremblay opte pour Lisée dans la course à la direction du PQ

Jean-François Lisée est le candidat le mieux armé pour devenir le prochain premier ministre, selon Suzanne Tremblay.
Jean-François Lisée est le candidat le mieux armé pour devenir le prochain premier ministre, selon Suzanne Tremblay. Photo: Radio-Canada/Richard Lavoie

L’ex-député bloquiste de Rimouski, Suzanne Tremblay, accorde son appui officiel et définitif à Jean-François Lisée. L’ex-politicienne dit avoir analysé l’ensemble de la campagne jusqu’ici et en être venue à la conclusion que le député de Rosemont est le mieux préparé à affronter la lourde tâche qui attend le prochain chef du Parti québécois.

Un texte de Richard LavoieTwitterCourriel

La question que je me suis posée est : "Parmi ces cinq personnes-là, laquelle est la plus prête à occuper le poste de premier ministre pour être capable de prendre en mains la gouvernance, d’abord d’une province, et le plus vite possible d’un pays?"

Suzanne Tremblay, ex-députée bloquiste

Sa décision de m'appuyer est un moment important de ma campagne!

Jean-François Lisée, candidat à la direction du PQ

Suzanne Tremblay affirme qu’en cours de route, elle s’est trouvée en désaccord sur certaines questions avec Jean-François Lisée, mais, dit-elle, ce fut le cas aussi avec les autres candidats. Même après être apparue aux côtés de Paul Saint-Pierre Plamondon il y a un mois, elle a poursuivi sa réflexion.

Pour Mme Tremblay, le choix de Jean-François Lisée est un choix raisonné. Elle invite d’ailleurs les militants à choisir leur prochain chef avec une approche « rationnelle plutôt qu’affective ».

J’invite les gens à comparer les programmes. C’est ça qu’il faut faire!

Suzanne Tremblay, ex-députée bloquiste
Suzanne Tremblay était présente au point de presse de Jean-François Lisée à Rimouski.Suzanne Tremblay était présente au point de presse de Jean-François Lisée à Rimouski. Photo : Radio-Canada/Richard Lavoie

L’ancienne femme forte du Bloc québécois considère que l’expérience de Jean-François Lisée et sa connaissance « incontestable » de l’appareil et du fonctionnement interne du gouvernement font de lui le candidat de choix.

Elle croit notamment que sa connaissance du milieu anglophone de Montréal pourrait être un atout précieux dans les prochaines années.

Il connaît la communauté anglophone. Je pense que c’est très important d’être proche de cette communauté-là si on veut arriver à quelque chose au Québec pour unir. Qu’on ne soit pas divisé anglais, français, pis que les Anglais votent pour les libéraux pis les Français votent pour le PQ, la CAQ ou n’importe quel autre parti!

Suzanne Tremblay, ex-députée bloquiste

Suzanne Tremblay souligne la qualité des candidatures dans cette course à la direction, mais elle croit que c’est Lisée qui saura employer au mieux ces différentes compétences dans son éventuel cabinet.

Les cinq personnes ont des raisons d’être là. Si les cinq personnes deviennent députés, dont un premier ministre, bien ça fera déjà un beau quatuor de ministrables autour du premier ministre.

Suzanne Tremblay, ex-députée bloquiste

Lundi, c'était au tour de l'ex-député néo-démocrate de Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, François Lapointe, d'accorder son appui à Jean-François Lisée.

Est du Québec

Politique