•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement du Québec annonce la tenue d'un sommet sur le transport aérien régional

L'éolienne de Raglan
Photo: Radio-Canada

Un sommet sur le transport aérien régional sera organisé par le gouvernement du Québec, ont annoncé lundi le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, et le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, Jacques Daoust.

D'après une entrevue d'Annie-Claude LuneauTwitterCourriel

Le sommet regroupera les transporteurs aériens et toutes les entreprises qui sont concernées par cette question. Le coût du transport aérien et la compétition dans ce secteur d'activité seront notamment abordés lors de ce sommet qui a pour objectif d'améliorer les services à la population et de faciliter l'accès au transport aérien dans l'ensemble de la province, incluant dans le Nord-du-Québec. 

« Je pense qu'il est important de faire un sommet sur ce dossier-là parce que je n'ai pas besoin de vous dire que quand on prend un vol par exemple de Montréal vers Val-d'Or, et qu'on prend un vol de Toronto vers Timmins, ou dans ces régions-là, c'est à peu près des régions équivalentes, ça coûte moins cher en Ontario que ce que ça coûte au Québec, illustre le ministre Arcand, invité au Radio magazine lundi après-midi pour commenter la question. Je pense qu'il faut un moment donné se poser la question. »

L'accès au territoire, fer de lance du Plan Nord

Le ministre ajoute par ailleurs que la facilitation de l'accès au territoire et le développement stratégique des infrastructures de transports constituent un gage de réussite d'un projet comme le Plan Nord.  

« Plus il va y avoir d'activité économique, plus il va y avoir du voyagement, plus il va y avoir de l'action et plus il va y avoir de développement des infrastructures, précise M. Arcand. Mais je ne pense pas que c'est le rôle d'Hydro-Québec de gérer des aéroports. Ils ont eux-mêmes indiqué qu'ils veulent éventuellement regarder comment ils peuvent faire autrement pour l'avenir et peut-être confier ça à d'autres personnes. Ce sont des choses qu'il faut regarder pour avoir un plan beaucoup plus précis, beaucoup mieux structuré pour l'avenir. »

Et on sait très bien qu'à partir du moment où l'activité économique est réelle et que les joueurs importants qui sont dans le secteur minier nous disent quels sont leurs besoins, je pense que le gouvernement va être beaucoup mieux éclairé pour pouvoir investir de la meilleure façon possible dans l'avenir.

Pierre Arcand, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles du Québec

Le sommet aura lieu au cours de la prochaine année.

Abitibi–Témiscamingue

Transports