•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Québec tolèrera les paniers de basketball dans les rues

Panier de basketball dans une rue
Panier de basketball dans une rue Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La Ville de Québec recule et tolèrera à nouveau les paniers de basketball dans les quartiers résidentiels. Le maire Régis Labeaume est sorti de ses vacances le temps d'un coup de fil pour demander que cesse la distribution d'avis d'infraction pour les paniers de basketball dans les rues.

Le maire, qui est en vacances depuis une semaine, est intervenu après la parution de l'histoire dans Le Soleil dimanche, explique la porte-parole de la Ville de Québec Wendy Whittom.

C'est un étudiant employé par division des travaux publics de l'arrondissement de Charlesbourg qui est à l'origine de l'imbroglio. Dans le cadre d'un programme de sécurité urbaine, cet étudiant a eu pour mandat d'arpenter les rues de l'arrondissement et d'évaluer tout ce qui pourrait représenter un potentiel danger.

Le règlement sur les nuisances de la Ville de Québec reconnaît les paniers de basketball laissés dans la rue comme des nuisances, précise Wendy Whittom.

Lorsque l'étudiant voyait un panier de basketball non réglementaire, il remettait un accroche-porte pour signaler au citoyen que son installation n'était pas réglementaire. Il s'agit d'un avis d'infraction, mais pas d'une contravention, explique la porte-parole de la ville de Québec. Les citoyens n'avaient donc rien à payer.

Changement de cap

Le maire est donc sorti de ses vacances pour demander que la distribution de ces accroche-portes cesse. Les paniers seront donc tolérés dans les rues de Québec. Des avis d'infraction pourraient quand même être distribués, mais uniquement s'il y a plainte de citoyen au sujet d'un panier qui représenterait un danger.

Québec

Politique