•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

70 000 mégots de cigarettes montréalais recyclés depuis juin

Une employée de la Société pour l'action, l'éducation et la sensibilisation environnementale de Montréal (SAESEM) qui vide un des cendriers.

Une employée de la Société pour l'action, l'éducation et la sensibilisation environnementale de Montréal (SAESEM) qui vide un des cendriers.

Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Tremblay

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Près de 70 000 mégots de cigarette ont été recueillis et recyclés depuis juin dans le cadre du projet pilote Mégot Zéro. La Ville de Montréal tente ainsi de trouver une solution pour régler un problème qui s'aggrave depuis que la loi ne permet plus aux fumeurs d'en griller une sur les terrasses.

Un texte de Marie-Eve Tremblay de Grand MontréalTwitterCourriel

Armées de leurs gants et de leur dossard identifié, deux employées de la Société pour l'action, l'éducation et la sensibilisation environnementale de Montréal (SAESEM) sillonnent la place Jacques-Cartier et le village gai une à deux fois par semaine. Elles collectent les mégots de cigarette déposés dans les trente cendriers identifiés au projet pilote. À chaque arrêt, elles calculent aussi la quantité de déchets amassés afin de déterminer, à des fins d'études, quels sont les lieux où l'on retrouve le plus de mégots.

Michelle O'Connor et Myriam Plante de la SAESEM en opération ramassage de mégots à la place Jacques-Cartier.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Michelle O'Connor et Myriam Plante de la SAESEM en opération ramassage de mégots à la place Jacques-Cartier.

Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Tremblay

Les mégots sont ensuite envoyés à l'usine de recyclage Terracycle à Toronto. Les cendres, le papier et le tabac sont compostés et les filtres sont transformés en plastique pour en faire du mobilier comme, par exemple, des chaises.

Selon l'organisme, les mégots de cigarette en milieu urbain représentent environ 30 % des déchets trouvés dans la rue. Ce type de déchet prend 10 ans à se désintégrer.

Lutte contre le tabagisme, mais défis de propreté

Les propriétaires de bars et de restaurants assumaient une grande partie du nettoyage des mégots de cigarette avant la modification de la loi pour la lutte contre le tabagisme, en mai dernier. De plus en plus de fumeurs jettent leurs mégots dans la rue depuis que la loi les force à se déplacer davantage dans les espaces publics.

Même si la brigade régulière de propreté de la ville nettoie les espaces publics, il demeure particulièrement difficile de ramasser les mégots de cigarette qui sont très petits et qui se dissimulent dans les recoins. La solution est donc que les citoyens et les touristes jettent eux-mêmes leurs mégots aux endroits prévus à cet effet.

C'est très difficile d'enlever des mégots dans les craques de pierre par exemple ici, dans le secteur de la place Jacques-Cartier... C'est presque impossible.

Geneviève Dorval-Douville, conseillère en planification à la Ville de Montréal
Mégots trouvés entre les pierres sur la rue Notre-Dame près de la place Jacques-Cartier.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mégots dans les craques de pierre sur la rue Notre-Dame près de la place Jacques-Cartier.

Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Tremblay

Déjà, l'équipe du projet Mégot Zéro remarque qu'à proximité des cendriers, il y a moins de mégots au sol. Les citoyens croisés sur la place Jacques-Cartier sont heureux que la Ville teste cette nouvelle approche. Certains souhaitent que cette initiative soit déployée ailleurs.

La Ville compte analyser les résultats au courant de l'hiver. Si l'approche est un succès, la Ville déterminera les endroits clés où installer des cendriers et s'attaquera aux lieux où le problème est récurrent. Les accès au métro, les rues piétonnes et les immeubles très fréquentés, comme les établissements de santé, sont les endroits où l'on retrouve le plus grand nombre de mégots.

L'équipe du projet pilote installe des affiches près des cendriers pour inciter les fumeurs à les utiliser.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'équipe du projet pilote installe des affiches près des cendriers pour inciter les fumeurs à les utiliser.

Photo : Radio-Canada/Marie-Eve Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !