•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépassements de coûts pour des spectacles au festival Mosaic 

Depuis plusieurs années, le gymnase du pavillon élémentaire de l'École Mgr de Laval abrite le pavillon francophone pendant le festival Mosaic.

Depuis plusieurs années, le gymnase du pavillon élémentaire de l'École Mgr de Laval abrite le pavillon francophone pendant le festival Mosaic.

Photo : Radio-Canada/Cory Herperger

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Association canadienne-française de Regina (ACFR) devra piocher dans l'argent de sa programmation régulière pour payer les dépassements de coûts des spectacles du festival Mosaic.

L'ACFR a déboursé 6 000 $ de plus que le budget de 10 000 $ prévu pour les spectacles présentés au pavillon francophone du 2 au 4 juin, selon Théophile Tiessé, directeur de l'organisme.

Selon lui, le Conseil culturel fransaskois (CCF) a conseillé de lui envoyer une demande de subvention pour un montant de 3 000 $. Un retard dans la demande a toutefois empêché l'ACFR de recevoir la subvention. « Ce n'est pas la faute au CCF, mais on leur a confié un projet et les coûts ont été bonifiés [...]et le CCF nous a mis devant le fait accompli », mentionne-t-il.

La date limite pour le dépôt de la demande a toujours été claire selon la directrice générale du CCF, Suzanne Campagne.

« La date de tombée c'était le 30 avril, explique-t-elle. Moi, je suis venu les voir deux jours avant l'événement, c'est à dire presque le 30 mai en leur disant ''Vous n'avez pas fait votre demande pour Mosaic''. Alors ils ont vite fait la demande, mais cette demande a été soumise en retard. »

Suzanne Campagne affirme avoir recommandé dès les premières discussions avec l'ACFR, de la nécessité d'un budget de 16 000 $ pour le spectacle.

Elle s'est finalement dite choquée de se retrouver ainsi sur la sellette alors qu'il s'agit d'un projet de l'ACFR et que le Conseil culturel n'a fait qu'agir en soutien.

Les profits réalisés par le pavillon francophone lors du festival Mosaic seront dévoilés au terme de la rencontre du Conseil d'administration de l'ACFR à la fin du mois d'août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !