•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Russie en voie d'être suspendue par le Comité international paralympique

La délégation paralympique russe à la cérémonie de clôture à Sotchi

La délégation paralympique russe à la cérémonie de clôture à Sotchi

Photo : KIRILL KUDRYAVTSEV

Radio-Canada

Le Comité international paralympique (IPC) a commencé vendredi le processus pour suspendre la Russie. Il n'y aurait fort probablement aucun athlète paralympique russe à Rio.

À la suite du rapport McLaren, déposé le 18 juillet, et d'informations supplémentaires fournies par l'auteur, Richard McLaren, l'IPC a conclu que la Russie se trouvait dans l'incapacité d'assurer le respect de ses responsabilités et de ses obligations.

« Le rapport a révélé un système institutionnalisé de dopage à une échelle inimaginable dans le sport russe qui était orchestré au plus haut niveau. Les conclusions de McLaren sont préoccupantes pour tous ceux qui veulent un environnement sans dopage », a écrit l'IPC dans un communiqué.

Plus précisément, le Comité paralympique russe (NPC) semble incapable d'imposer le respect des règles internationales antidopage, à la lumière de la culture endémique de dopage dans le pays.

Le NPC aura une dernière chance de faire valoir son innocence, comme le veut la procédure de suspension.

Sur recommandations du rapport McLaren, le Comité international paralympique a obtenu les noms des 35 athlètes avec des échantillons positifs disparus du laboratoire de Moscou pendant les Jeux de Sotchi.

Il enverra également en urgence les 19 échantillons qui auraient été intervertis avec d'autres échantillons sans drogue.

Le Comité rendra une décision à la fin du processus, au début de la semaine du 1er août.

Jeux paralympiques

Sports