•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Jeux équestres mondiaux de Bromont sont annulés

Le reportage de Jean Arel
Radio-Canada

La Fédération équestre internationale a annoncé, sur son site internet, l'annulation des Jeux équestres mondiaux qui devaient être présentés à Bromont en 2018. La décision a été prise de concert avec le comité organisateur des jeux équestres de Bromont (COJEM) en raison des difficultés financières importantes. 

Le président de la Fédération, Ingmar De Vos, s'est dit triste d'avoir eu à prendre une telle décision.

« Nous avons fait tout notre possible pour offrir au COJEM du soutien dans ces temps difficiles, mais malheureusement, ils ont été incapables de mettre en place une stratégie de financement [...] malgré leurs efforts. »

Je ne veux pas imputer à personne d'être le clou dans le cercueil, y compris le gouvernement fédéral.

Rosaire Houde, directeur par intérim du COJEM

Cette décision a été très difficile à prendre selon le directeur par intérim du COJEM, Rosaire Houde.

« Le non-appui du fédéral n'est pas l'unique cause et je ne veux pas imputer la responsabilité de notre décision au gouvernement. La situation financière difficile du COJEM n'est pas une invention du fédéral. Nous espérions qu'il accepte de partager avec nous ces difficultés, mais ce ne fut pas le cas. Cette décision revient au COJEM et à personne d'autre. »

Depuis la dernière année, les obstacles s'enchaînent pour le comité organisateur. Les problèmes ont commencé en avril lorsque plusieurs membres du conseil d'administration avaient démissionné en bloc. La semaine dernière, Ottawa avait annoncé qu'il ne financerait pas la tenue de ces compétitions. Au début de l'été, il manquait environ 40 millions de dollars pour boucler le budget de 95 millions. Faute d'argent, l'organisation des Jeux a dû mettre à pied ses six employés à la mi-juin.

Ce n'est pas la première fois qu'une présentation de ces Jeux est annulée. L'Irlande a dû le faire et c'est Rome qui, finalement, a présenté l'événement en 1998. Le président de la FEI a indiqué être à la recherche de solutions de rechange possibles pour présenter les compétitions en 2018.

Le monde équestre déçu

« C'est extrêmement décevant de constater que les Jeux équestres mondiaux ne verront pas le jour à Bromont. Nous pensons toujours que l'expertise est très présente dans notre province et au pays pour organiser un tel événement, qui sont des championnats du monde dans 8 disciplines équestres. C'était une excellente occasion de faire connaître au grand public la diversité et la richesse du monde équin chez nous, qui se développe constamment depuis les 10 dernières années », a commenté le directeur général de Cheval Québec, Richard Mongeau.

Selon les organisateurs, les retombées économiques attendues étaient chiffrées à 350 millions de dollars. Au total, 1000 athlètes provenant de 70 pays auraient participer aux compétitions.

Sports équestres

Sports