•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La religieuse sexologue Marie-Paul Ross pratique maintenant en Acadie

Soeur Marie-Paul Ross

Soeur Marie-Paul Ross

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une nouvelle sexologue a maintenant pignon sur rue, à Cocagne, au Nouveau-Brunswick. Toutefois, la technique qu'elle privilégie n'est reconnue par aucun ordre professionnel au Canada.

Un texte de Karine GodinTwitterCourriel

La première soeur religieuse sexologue du monde, Marie-Paul Ross, a ouvert sa clinique et y forme même des étudiants qui souhaitent devenir intervenants.

La méthode enseignée à la Maison de la Santé de Cocagne est basée sur l'aspect affectif, physique et spirituel de la sexualité et de la santé. Cette pratique n'est pas reconnue au pays.

« On est en processus de la faire reconnaître. Mais au Nouveau-Brunswick, il y a plus d'ouverture », affirme soeur Ross.

Il y a plus d'ouverture au Nouveau-Brunswick parce qu'aucun ordre ne régit le travail des sexologues et des conseillers en relations d'aide contrairement à d'autres provinces, comme le Québec.

« Sa spécialité est unique. C'est nouveau. Je pense qu'au Nouveau-Brunswick ça va être une richesse. »

— Une citation de  Jean-Guy Thibodeau, intervenant dans la Péninsule acadienne

En dépit d'un certain flou entourant la reconnaissance de la thérapie, les étudiants sont nombreux. Certains viennent d'Amérique du Sud, d'autres du Québec et de l'Ouest canadien. Des Néo-Brunswickois fréquentent également sa clinique.

« Ça va vraiment travailler ce que le corps porte. C'est très efficace et rapide comme méthode. Quelqu'un qui s'investit dans ça va vraiment aller bien rapidement », affirme Carole Bergeron, qui a suivi la formation de Dre Ross au Nouveau-Brunswick.

La sexologue clinicienne a des idées de grandeur et compte bien maximiser les services offerts dans la région. Un nouveau centre est en construction à quelques pas du centre actuel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie