•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sophie Bouffard devient rectrice de l'Université de Sudbury

Sophie Bouffard, nouvelle rectrice de l'Université de Sudbury.

Sophie Bouffard, nouvelle rectrice de l'Université de Sudbury.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Sophie Bouffard, actuellement directrice de la Cité universitaire francophone de l'Université de Regina, devient la nouvelle rectrice de l'Université de Sudbury en Ontario.

Elle entrera dans ses nouvelles fonctions le 1er septembre. La nouvelle a été confirmée par l'Université de Sudbury.

Sophie Bouffard a toutefois indiqué que la nouvelle était « extrêmement prématurée » dans un courriel envoyé jeudi aux employés de la Cité universitaire francophone.

Elle affirme être toujours en négociation avec l'établissement parce que des détails de l'entente restent à finaliser. Une rencontre à cet effet est prévue avec l'Université de Sudbury vendredi midi, précise-t-elle.

L'Université de Regina a confirmé par voie de communiqué que Sophie Bouffard n'a pas remis sa démission. L'établissement dit toutefois avoir été informé qu'elle était en réflexion à propos d'une occasion professionnelle.

Sophie Bouffard s'est jointe à l'Université de Regina en 2002 à titre de professeure de chant et de piano, et de chargée de cours à la faculté de musique.

Elle a également occupé le poste de coordonnatrice du Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire de l'Institut français de 2008 à 2011.

Elle a ensuite changé de poste et s'est jointe au Centre for Continuing Education à titre de directrice du Conservatory of Performing Arts.

Elle est directrice de la Cité universitaire francophone depuis le 1er juillet 2014.

C'est sous sa direction que l'Institut français de l'Université de Regina est devenu la Cité universitaire francophone.

Le possible départ de Sophie Bouffard aurait des effets sur la communauté selon René Archambault, responsable des dossiers de l'éducation de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF).

« Les relations étaient non seulement cordiales, mais aussi amicales avec Mme Bouffard, mentionne-t-il. C'était évidemment plus facile de transiger avec la Cité, car elle avait une belle attitude envers la communauté, et la communauté avait une belle attitude envers elle. »

L'ACF souhaite être consultée lors du processus d'embauche potentiel du nouveau directeur de la Cité universitaire francophone.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !