•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan, la pire des provinces pour les crimes graves

Une scène de crime.

Une scène de crime.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Saskatchewan demeure la province avec l'indice de gravité de la criminalité le plus élevé au pays, selon des chiffres rendus publics par Statistique Canada. La province possède également le plus haut taux de criminalité avec un peu plus de 11 000 infractions pour 100 000 habitants.

En 2015, les policiers de la Saskatchewan ont répondu à plus de 144 000 potentielles infractions.

Sur ce nombre, un peu moins de 53 000 ont mené à des accusations.

Pour Jean-Claude Bernheim, chargé de cours en criminologie à l'Université de St-Boniface, cet indice élevé reflète une réalité propre à l'Ouest canadien.

« Il a un certain nombre de facteurs qui jouent dans le phénomène du crime et parmi ces facteurs, il a des conditions sociales et économiques des gens les plus défavorisés », explique-t-il. « On sait que dans l'Ouest, la proportion de la population autochtone est beaucoup plus élevée. Par conséquent, on peut penser qu'une partie de cet indice de la criminalité relève du fait que les communautés autochtones sont dans des situations économiques et sanitaires très graves et que ça peut engendrer de la violence et de la criminalité. »

La Saskatchewan a connu une augmentation de 10 % des crimes déclarés l'année dernière. Il s'agit de la troisième plus grande augmentation au pays, selon Statistique Canada.

La hausse du nombre d'introductions par effraction en 2015 contribue en grande partie à cette augmentation.

La province voit également une augmentation de 77 % du nombre d'homicides par rapport à l'année dernière.

« On a vu en Saskatchewan une augmentation des homicides, leur nombre est passé de 24 à 43, souligne Rebecca Kong, gestionnaire du programme des services policiers à Statistique Canada. On voit une augmentation pour Regina de trois homicides, de 5 à 8. »

« Pour Saskatoon de 8 à 10 , poursuit-elle, alors on voit qu'une assez grande partie de l'augmentation à Saskatchewan est marquée par les régions non RMR [non rurales]. »

Les infractions relatives aux armes à feu ont aussi bondi de près de 13 % pour l'ensemble de la province. Le nombre de voies de fait graves, d'enlèvements et d'accusations en lien avec la pornographie juvénile a quant à lui diminué.

Le nombre d'agressions sexuelles est demeuré relativement stable.

L'indice de gravité de la criminalité de Statistique Canada mesure le volume et la gravité des crimes déclarés par la police.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !