•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des années d'attente pour un logement adapté aux personnes handicapées

Une personne en fauteuil roulant

Une personne en fauteuil roulant

Photo : iStock

Radio-Canada

La recherche d'un logement adapté et abordable peut parfois prendre des années pour les personnes handicapées qui vivent au Québec. Mais grâce à une plateforme Internet, des organismes souhaitent changer la donne.

Un texte de Dominic BrassardTwitterCourriel

Brigitte Yongo se déplace en fauteuil roulant. Cette mère de deux enfants, qu'elle élève seule, vit depuis 14 ans dans un 4 et demi, dans le quartier Rosemont, à Montréal. L'appartement est devenu trop petit. « Pour moi, déménager, c'est un luxe. Mais en réalité, c'est devenu une nécessité avec deux enfants », précise-t-elle.

Sa recherche d'un logement plus grand et adapté à ses besoins dure maintenant depuis sept ans. Les autorités municipales tentent de l'aider, mais sans grand succès. « La Ville [de Montréal] me présente un logement. C'était un petit 5 et demi. Mais la salle de bain était très petite, si bien que je ne pouvais même pas faire un tour avec mon fauteuil roulant à l'intérieur », raconte-t-elle.

Elle aussi confinée à un fauteuil roulant, France Rochon a le même problème. Elle habite dans un appartement à Anjou, mais elle souhaite déménager. Ses recherches durent depuis cinq ans. Les rares appartements adaptés sont généralement occupés ou hors de prix, et selon elle, de nombreux propriétaires refusent toute modification des lieux. « C'est frustrant. Souvent, on se résigne, puis on se dit qu'on va rester où on est. C'est tellement compliqué », dit-elle.

Problème fréquent

L'organisme d'aide aux handicapés Ex aequo n'hésite pas à parler de « pénurie permanente de logements » pour les personnes à mobilité réduite. L'agent de défense des droits, Laurent Trépanier-Capistran, dit recevoir régulièrement des appels à ce sujet. « On a des gens qui cherchent depuis des années un logement adapté à leurs besoins. Et ça, ça veut dire aussi des années passées dans un logement qui n'est plus adapté à leurs besoins et qui peut, à la rigueur, aggraver leurs limitations fonctionnelles. »

Plateforme Internet

L'organisme On roule tente de remédier à ces problèmes en proposant une plateforme Internet (onroule.org) qui vise à mettre en contact les propriétaires et les locataires à mobilité réduite. « À la base, il y a une grande demande, mais il faut trouver, et c'est ce qu'on essaie de faire [avec] une plateforme pour informer de la disponibilité de ces logements », indique Benoit Racette, membre du conseil d'administration de On roule.

L'outil de recherche est gratuit. Des offres de logements pour tout le Québec et la région d'Ottawa y sont mises en ligne.

Grand Montréal

Société