•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Whistler...pas que pour les pentes de ski!

Radio-Canada

Whistler est connu mondialement pour ses pistes de ski, mais sa montagne et sa voisine Blackcomb valent aussi la peine d'être découvertes l'été. Le téléphérique permet aux randonneurs de commencer leur marche en zone subalpine pour découvrir ce qui se cache habituellement sous la neige.

Un texte de Julie LandryTwitterCourriel

Le sentier débute avec la Alpine Walk, une petite boucle accessible au sommet de Blackcomb. « C'est l'endroit le plus touristique, c'est une petite boucle. Si on est débutant, pas trop en forme, c'est généralement où on conseille aux gens d'aller », explique le guide de randonnée pour Alta Expédition, François-Xavier Gagnon.

Les fleurs alpines sont un des attraits de la randonnée en montagne l'été

Les fleurs alpines sont un des attraits de la randonnée en montagne l'été

Photo : RADIO-CANADA/Julie Landry

L'intérêt, tout au long du sentier qui monte, est de constater comment la flore s'adapte à l'altitude. La panoplie de fleurs montagnardes offre une grande palette de couleurs aux randonneurs.Plus on monte en altitude, plus la végétation s'adapte.

« Qu'est-ce qui est vraiment génial aussi c'est qu'on est en végétation qu'on appelle subalpine. On passe de la végétation qu'on appelle la montagne de fond de vallée, à une végétation alpine où ce qu'on se retrouve à avoir juste des petits arbres » explique celui qui se fait appeler FX.

Des options plus difficiles

Le guide François-Xavier Gagnon dit qu'on a tous besoin de faire le plein de nature

Le guide François-Xavier Gagnon dit qu'on a tous besoin de faire le plein de nature

Photo : RADIO-CANADA/Julie Landry

Pour le guide de randonnée, qui fait aussi partie de l'équipe de sauvetage de Lions Bay, il est important d'être bien préparé quand on se retrouve en montagne. « Une chose qui est super importante avant qu'on parte, c'est qu'on ait assez de nourriture, d'eau, une façon de communiquer, quelque chose pour s'abriter si on se blesse, on se perd et qu'on doive passer un certain temps à attendre des secours », explique-t-il.

Le parcours permet aux randonneurs moins expérimentés de suivre le sentier Overlord ou, pour ceux qui aiment bien monter, la fameuse boucle Decker. 

C'est un peu plus à pic mais la vue en vaut la chandelle

François-Xavier Gagnon, guide de randonnée pour Alta Expédition

Malgré tout, le sentier est quand même assez accessible, surtout le début, justement parce qu'on commence en téléphérique. « C'est clair que l'accès fait en sorte qu'il y a plus de monde donc ce n'est pas l'endroit où on va avoir le plus de solitude, mais quand même, ça vaut la peine ».

Alberta

Art de vivre