•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trudeau lance un appel pour former un conseil jeunesse

La Presse canadienne

Justin Trudeau recherche des jeunes de 16 à 24 ans pour le conseiller personnellement, et c'est par Twitter qu'il a lancé son appel de candidatures.

Le premier ministre s'est soumis à une séance de questions-réponses sur le réseau social, mardi, pour encourager les jeunes à travers le pays à tenter de faire partie de son « conseil jeunesse ».

Il recherche une trentaine de candidats, de tous les horizons, pour le conseiller sur des enjeux comme « l'emploi, l'accès à l'éducation, les changements climatiques, la croissance propre et l'édification de collectivités plus solides ».

Les jeunes intéressés peuvent soumettre leur candidature à compter de vendredi et ont jusqu'au 12 août pour le faire. Un second cycle de candidatures se terminera le 7 octobre.

Les personnes sélectionnées rencontreront M. Trudeau à l'automne et devraient se réunir environ quatre fois par année, en personne ou virtuellement.

De nombreux internautes ont répondu à l'appel de M. Trudeau de participer à la discussion en ligne mardi.

Le chef libéral s'est notamment fait demander si son conseil jeunesse comporterait autant de jeunes femmes que de jeunes hommes. « Évidemment. On est en 2016, après tout », a-t-il répliqué.

Pourrait-il étudier la possibilité d'abaisser l'âge légal pour voter? « C'est certainement l'une des choses que le conseil jeunesse pourra regarder et sur lequel il pourra travailler, si c'est ce qu'il décide », a répondu M. Trudeau.

Le premier ministre a également eu droit à son lot de questions farfelues. On lui a notamment demandé s'il allait, avec son secrétaire parlementaire de la Jeunesse, Peter Schiefke, fonder une Boys Band. « Non », a simplement répliqué M. Trudeau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique