•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramways de la CTT : Bombardier augmentera la cadence à Thunder Bay

Bombardier promet que Toronto aura ses nouveaux tramways, malgré la grève à son usine de Thunder Bay.

Bombardier promet que Toronto aura ses nouveaux tramways, malgré la grève à son usine de Thunder Bay.

Photo : CTT

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'usine Bombardier prépare la mise en place d'une seconde ligne de production pour les tramways de Toronto.

Trois cent cinquante des 550 employés travaillent actuellement à la mise en place de cette seconde ligne durant la période d'arrêt de production annuelle. Elle ouvrira à la reprise des activités à l'usine le 2 août.

Cela entraînera le rappel au travail de 75 employés, indique le porte-parole de Bombardier, Marc-André Lefebvre.

La cadence de production de la seconde ligne s'établira au premier trimestre de 2017, pour les premières livraisons au second trimestre de 2017.

Une citation de :Marc-André Lefebvre, porte-parole de Bombardier 

Le porte-parole Marc-André Lefebvre assure que l'augmentation de la cadence permettra à Bombardier de livrer les 204 tramways destinés à la Commission de transports de Toronto (CTT) d'ici la fin de l'année 2019. 

L'entreprise accuse déjà un an de retard dans la livraison des véhicules. Elle n'a remis qu'une vingtaine de tramways à la CTT.

Emplois maintenus

Le président du syndicat Unifor qui représente les employés syndiqués, Dominic Pasqualino, se réjouit de la nouvelle d'une seconde ligne de production.

Il est logique de construire tous les tramways au même endroit et je pense que l'usine de Thunder Bay a l'expertise nécessaire.

Une citation de :Dominic Pasqualino, président, Unifor local 1075

Le représentant syndical est aussi d'avis que l'entreprise sera capable de respecter ses engagements envers la CTT. À condition, dit-il, que les usines de Bombardier au Mexique et à La Pocatière, au Québec, fournissent à temps les pièces nécessaires. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !