•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans la peau d'un pilote de Snowbird

Un pilote à bord d'un petit avion, le sol en bas et un autre avion en vol un peu plus loin

Le capitaine Philippe Roy pilote le Snowbird 4

Photo : Brent Roy/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le vidéojournaliste Brent Roy a eu la chance de monter à bord d'un avion de l'équipe de démonstration aérienne Snowbirds des Forces canadiennes à Cold Lake, en Alberta, au cours de la fin de semaine.

Le capitaine Philippe Roy, pilote du Snowbird 4, lui a fait vivre des sensations fortes et lui a parlé de son métier fascinant.

« C'est un peu comme une danse, comme une chorégraphie. On planifie, puis on pratique la chorégraphie tout l'hiver pour développer un show pour l'été », explique Philippe Roy.

« On est ensemble tous les jours durant six mois et demi de temps, du mois d'avril au mois d'octobre. On est sur la route puis on fait des shows à tous les jours. On se connaît beaucoup, ça fait qu'on est tous des grands chums », dit-il.

Le pilote est heureux d'avoir réalisé un rêve d'enfance.

« J'ai toujours aimé les avions. J'ai vu un show des Snowbirds lorsque j'avais huit ans à peu près, et ça m'a beaucoup inspiré », raconte-t-il.

« C'est quelque chose que tu penses qui ne sera jamais atteignable, que tu rêves de faire, mais que tu penses pas que c'est possible. Pis là, un jour, tu l'as accompli », dit Philippe Roy.

Le spectacle aérien de Cold Lake a malheureusement tourné au drame, dimanche après-midi, lorsqu'un pilote civil est mort après l'écrasement de son avion, un Trojan T28. Le spectacle a dû être interrompu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !