•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Techno : un Acadien remporte un prix de 165 000 $ pour son entreprise en démarrage

Philippe Leblanc

Philippe Leblanc

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un entrepreneur originaire de la région de Moncton remporte le premier prix et un investissement de 165 000 $, lors du Startupfest à Montréal. Philippe LeBlanc développe depuis des années l'application Flixel, qui unit simultanément photo et vidéo.

Philippe LeBlanc s'est démarqué des 195 autres entrepreneurs de partout dans le monde, qui ont présenté leur produit lors du festival dans l'espoir d'obtenir un coup de pouce financier.

Philippe LeBlanc, lors du StartupFest de Montréal
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Philippe LeBlanc, lors du StartupFest de Montréal

L'application Flixel permet de produire des photos, où une partie de l'image comporte une animation vidéo.

L'entrepreneur s'est récemment associé à Facebook afin d'offrir aux usagers la possibilité d'avoir une photo de profil animée. Il s'était auparavant fait connaitre grâce à un partenariat avec l'émission America's Next Top Model.

« Il y a 30 millions de gens qui changent leur photo de profil par jour. Il y a 30 millions de gens qui vont voir notre application par jour! », dit-il.

Le prix de 165 000 $ est remis sous forme d'investissements dans l'entreprise.

« C'est un prix important et d'avoir reçu la première place, c'est très bon pour notre compagnie », explique Philippe LeBlanc.

Le Nouveau-Brunswick fait piètre figure

Philippe LeBlanc a grandi dans la région de Moncton, mais il habite maintenant à Toronto. Il a quitté le Nouveau-Brunswick puisque l'expertise dont il avait besoin pour développer son produit n'était pas disponible.

« Il n'y avait pas les talents nécessaires à ce moment-là qui était disponibles pour construire cette application », a-t-il expliqué, lors d'une entrevue à l'émission L'heure de Pointe Acadie, vendredi après-midi.

L'entrepreneur espère que la province va investir dans le domaine pour former davantage de programmeurs.

« Ça va être important que l'éducation soit focusée pour créer la prochaine génération de programmeurs. C'est possible, c'est juste une question de volonté », ajoute Philippe LeBlanc.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie