•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des maringouins de Sudbury goûtent à leur propre médecine

Le scientifique de Science Nord, Bruce Doran, montre un maringouin découvert à Sudbury alors qu'il était infesté de mites.
Le scientifique de Science Nord, Bruce Doran, montre un maringouin découvert à Sudbury alors qu'il était infesté de mites. Photo: Markus Schwabe
Radio-Canada

C'est dans une serre de Sudbury que David Marks a découvert quelque chose d'étrange à propos de certains maringouins, qui tentaient de le piquer.

Ces moustiques étaient d'un rouge éclatant et se déplaçaient plus lentement que les autres.

Ils volaient autour de moi et semblaient porter quelque chose de lourd sur leur dos.

David Marks

Alors qu'ils cherchaient eux-mêmes du sang, ces insectes se faisaient attaquer par de minuscules mites aquatiques.

Selon Bruce Doran, scientifique à Science Nord, ces petits parasites sont de la famille des arachnides et sucent le sang des femelles maringouins.

C'est plutôt drôle de voir des moustiques femelles se faire elles-mêmes piquer par un suceur de sang.

Bruce Doran, scientifique à Science Nord

Le scientifique tient à rassurer la population : ces mites aquatiques ne s'attaquent pas aux humains. Bruce Doran indique d'ailleurs qu'il est plutôt rare de voir autant de mites sur un seul moustique, qui risque d'en mourir.

Des études ont tenté d'utiliser ces mites comme un moyen biologique de contrôler les populations de maringouins, mais la tentative ne s'est pas montrée concluante.

Selon David Marks, qui a découvert les moustiques infestés, les maringouins goûtent enfin à « leur propre médecine ».

Nord de l'Ontario

Animaux